Un gilet jaune retraité en larmes, en direct : “Nous travaillons depuis 43 ans pour nous retrouver dans la rue”.

Un retraité dénonce le système qui lui fait travailler et cotiser pendant des décennies pour au final lui remettre à la rue.

Un retraité gilet jaune n’a pas pu retenir ses larmes en direct devant les caméras de BFMTV.

Le samedi 17 novembre dernier était censé être le jour de la manifestation des gilets jaunes qui luttent contre la hausse du prix du carburant et la baisse du pouvoir d’avant.

gilet jaune retraité

Mais finalement, le samedi ne sera que le début d’un mouvement qui continue de bloquer les routes et autoroutes de France jusqu’à ce jeudi.

En effet, ce jeudi 22 novembre 2018, 6 jours se sont déjà passés et des milliers de gilets jaunes occupent toujours certains rond-points et axes routiers partout dans l’Hexagone.

rue

Parmi ces manifestants qui ne s’arrêteront pas avant de se faire entendre, il y a Georges.

Georges est un retraité qui s’est allié au mouvement des gilets jaunes. Il a confié aujourd’hui en direct devant les caméras de BFMTV, que mise à part sa retraite, il a rejoint le mouvement pour l’avenir de ses enfants et également de ses petits-enfants.

Georges se soucie surtout pour sa pension de retraite qui stagne:

«C’est inadmissible. On travaille et on cotise pendant 43 ans pour se retrouver pratiquement à la rue», poursuit-il encore.

gilet jaune

Mais si le retraité a décidé de porter le gilet jaune, c’est aussi pour son fils qui est «obligé d’aller manger au resto du cœur». «Ca me débecte», poursuit-il et les larmes commencent à tomber sur ses joues en pensant à la situation de celui qui devrait être sa relève.

JEAN LASSALLE EN GILET JAUNE PENDANT LA SÉANCE DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE

Les gilets jaunes se sont aussi invités dans la salle de l’Assemblée nationale ce mercredi. En effet, pendant la séance de l’Assemblée nationale de ce 21 novembre, une tenue s’apparentant à celle portée par les manifestants sur les routes a fait irruption dans la salle.

«Non seulement je suis là pour ma retraite, mais aussi pour l’avenir de mes enfants et de mes petits-enfants», En fait, le gilet jaune était déjà dans la salle de réception depuis le début. Cependant, il a attendu le bon moment pour apparaître.

C’est Jean Lassalle, candidat à la présidentielle de 2017 et député des Pyrénées-Atlantiques, qui portait le fameux gilet jaune de l’assemblé.

Cela lui a valu un rappel au règlement par le président de l’Assemblée et sera probablement suivi d’une section.