Ibuprofène : les médecins demandent aux gens de cesser d'en prendre.

Ibuprofène : les médecins demandent aux gens de cesser d’en prendre.

Ibuprofène : l’éradication des symptômes a été favorisée plutôt que la lutte contre les maladies, attention danger selon les médecins.

Au lieu de dormir davantage et de se réhydrater pour guérir la cause d’un mal de tête, il est plus facile de prendre une pilule qui soulagera les symptômes. Comme toutes les solutions rapides, la prise d’ibuprofène ne fera que faire revenir le mal de tête dès que la pilule n’aura plus d’effet. L’ibuprofène est largement utilisé aujourd’hui, mais les médecins préviennent que son utilisation régulière a des effets néfastes sur le foie et le cœur.

ibuprofène-danger

L’ibuprofène est un médicament de la classe des AINS (Anti-inflammatoire non stéroïdien) qui agit en bloquant la formation de prostaglandine, de prostacycline et de thromboxane, qui sont des médiateurs importants de l’inflammation et de la douleur.

Mieux vaut prévenir que guérir

Comme le médicament est métabolisé par le foie, il affecte plus fortement cet organe, causant des lésions, une insuffisance hépatique ou la jaunisse au fil du temps.

ibuprofène-attention

La Food and Drugs Administration (L’administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments) a également mis en garde contre l’utilisation de ces médicaments depuis 2005, car elle augmente le risque de crise cardiaque.

Les médecins exhortent les personnes de plus de 40 ans à arrêter de prendre l’analgésique ibuprofène parce que les risques pourraient l’emporter sur les avantages. L’ibuprofène pourrait temporairement atténuer la douleur d’un mal de tête, mais vaut-il une maladie cardiaque ? La FDA avait émis un avertissement indiquant que l’ibuprofène peut augmenter considérablement les risques de contracter une maladie cardiaque. Elle dit que même avec une utilisation à court terme, le risque d’attaque cardiaque et d’AVC augmente de manière significative.

ibuprofen

La FDA a déclaré : « Ce risque augmente au fur et à mesure que l’utilisation de l’ibuprofène continue. Vous n’avez pas besoin d’avoir une maladie cardiaque existante pour être à risque, bien qu’un tel état augmente les risques. Ceux-ci rendent l’ibuprofène particulièrement dangereux pour les personnes de plus de 40 ans, l’âge auquel le risque de maladie cardiaque commence à monter en flèche. »

La suite ====>

Laeticia Faubert

Je suis l'administratrice de du site, merci les filles.