Les jambes de ce coureur cycliste professionnel vont vous effrayer.

Cycliste : Deuxième de la Vuelta la saison dernière, Enric Mas est en pleine préparation physique. Il arbore d’ailleurs des jambes spectaculaire.

Pour un cycliste professionnel, a fortiori pour un grimpeur, limiter son poids de corps est le meilleur moyen de gagner en performance pure. Cette tendance s’est d’ailleurs renforcée ces dernières années avec des coureurs de plus en plus longilignes, à l’instar de Christopher Froome ou encore du Français Romain Bardet. Nouvelle illustration avec Enric Mas, second du tour d’Espagne en 2018.

Enric Mas

En effet, le coureur espagnol a publié sur Twitter une photo de ses jambes, pour le moins affutées. Minces, “sèches” à l’extrême et ultra veineuses… Bref, Enric Mas a visiblement tout fait pour aborder sa saison 2019 en pleine forme.

Attendre son pic de forme sera d’ailleurs important pour l’Espagnol de l’équipe Deceuninck-Quick Step, qui compte participer à l’édition 2019 du Tour de France. Car en face de lui, des clients sérieux partiront favoris comme les coureurs britanniques de l’équipe Sky, les non moins affûtés Christopher Froome et Geraint Thomas, vainqueur en 2018. À moins qu’un Thibaut Pinot retrouvé, ou un Romain Bardet déchaîné, ne parviennent à s’imposer sur la Grande Boucle. Pour la première fois depuis Bernard Hinault en 1985.

cycliste professionnel

Enric Mas Nicolau est un coureur cycliste espagnol, né le 7 janvier 1995 à Artà. Il est membre de l’équipe Deceuninck-Quick Step. Il est annoncé comme un futur grand grimpeur par l’ancien coureur Alberto Contador, après après avoir remporté le Tour de Savoie Mont-Blanc et terminé deuxième du Tour du Val d’Aoste en 2016. Il confirme les attentes en remportant une étape et en terminant deuxième du Tour d’Espagne 2018 à 23 ans.

Originaire de l’île de Majorque, il est membre de la Fondation Contador, créée par Alberto Contador.

En 2012, il est sacré champion d’Espagne du contre-la-montre juniors. En septembre, il participe aux championnats du monde sur route dans la province de Limbourg aux Pays-Bas. Dans sa catégorie, il se classe 34e de la course en ligne.

grimpeur

En 2014, alors espoir première année, il livre une prestation remarquée lors de la Course de la Paix espoirs, épreuve de l’UCI Europe Tour réservée aux coureurs de moins de 23 ans. Sous les couleurs d’une sélection espagnole, il prend la troisième place de la dernière étape et termine meilleur jeune et quatrième du classement général. Deux mois plus tard, il se classe troisième du Tour de Palencia, compétition du calendrier national espagnol.

Début 2015, Enric Mas est invité au stage de la formation WorldTour Tinkoff-Saxo organisé en Sicile. Il y côtoie ainsi les coureurs et stars de cette équipe, dont Alberto Contador et Peter Sagan. Son directeur sportif de la Fundación Contador, Rafael Díaz Justo, estime qu’il est le meilleur grimpeur espagnol de sa génération. Au cours de cette saison, il obtient de bons résultats sur les courses du calendrier national espagnol. Auteur de plusieurs places d’honneur, il se classe notamment 2e du Tour de Palencia, 7e de la Santikutz Klasika et 8e du Tour de Castellón. Lors du Tour de la Bidassoa, il remporte la troisième étape et monte sur la deuxième marche du podium final, à seulement une seconde du vainqueur colombien Steven Calderón. Au mois d’août, il participe au difficile Tour de la Vallée d’Aoste (26e).