10 destinations de vacances à vraiment éviter en 2018.

Depuis quelques années avec la multiplication des courts séjours et de la démocratisation des vacances, on ça appelle le tourisme de masse.

Des plages bondées en vacances, des rues où il est impossible de se balader, des attrape-touristes à tous les coins de rue et des prix qui gonflent, la colère gronde dans la population locale. Certaines villes ont donc décidé d’imposer des règles de plus en plus strictes pour les touristes.

1- Îles Galapagos, Équateur

En plein océan Pacifique, se trouve les somptueuses îles de Galapagos appartenant à l’Equateur. Cet archipel jouit d’un écosystème tellement exceptionnel que le gouvernement impose à tous les visiteurs de l’île 14 règles édictées par le parc national, souvent de bon sens. Exemple, il est interdit d’écrire sur les roches, pierres ou quelconque sites naturels. Ou bien d’acheter des produits qui ont été fabriqués à partir d’éléments de la faune et de la flore.

Conseil : Soyez conscient de la valeur de notre planète. Un peu de bon sens ne fait pas de mal !

2- Paris, France

Notre chère capitale est la ville la plus visitée au monde, avec plus de 33,8 millions de touristes en 2017 ! Conseil d’ami, évitez les endroits très touristiques autour de l’île de la cité pour manger et préférez des restaurants où vous trouverez des habitants locaux ! Pensez également à réserver votre billet de musée en ligne de manière à éviter des files d’attente monstrueuses !

Conseil :Paris se visite toute l’année, que ce soit en hiver ou en automne. A chaque saison son atmosphère particulier. En dehors de la cité, aventurez-vous aussi en région parisienne comme les Hauts-de-Seine qui ont un air de campagne aux portes de Paris. A deux heures de Paris, vous pouvez vous échapper pour la Normandie et ses villes pittoresques ou le Mont Saint-Michel.

3- Bali, Indonésie

Bali est considérées comme une des plus belles îles indonésiennes, si ce n’est la plus belle. Victime de son succès, ses sites culturels et historiques sont inondés de touristes et participent de facto à la dégradation et usure des lieux. Sans parler des plages qui sont tout simplement noires de monde. Malheureusement, on y ramasse de nombreux déchets le long des côtes.

Conseil : Bali est tout de même une destination incontournable. Essayez tout de même d’aller plus loin que les activités touristiques et de vous aventurer dans l’île. De nombreux spots ne sont pas répertoriés dans les guides ! C’est ça la magie du voyage !

4- Islande

L’Islande est un pays qui ne compte que 300 000 habitants. Et pourtant, en seulement une décennie, le nombre de visiteurs est passé de 302 000 à plus de 670 000 pour une île qui autant d’habitants. Face à cette fréquentation effrénée, l’office de tourisme a fait part de son inquiétude quant à la préservation des sites naturels qui sont le leitmotiv même du tourisme dans le pays.

Conseil : les paysages islandais ne sont que purs paysages désertiques. En dehors du Cercle d’or, il y a de nombreuses alternatives aux sites bien connus. Ouvrez les yeux et laissez-vous porter par le voyage.

5- Dubrovnik, Croatie

Cette perle de l’Adriatique a connu un coup d’arrêt lorsque l’UNESCO a menacé de lui retirer du classement au patrimoine mondiale de l’organisation. La cause ? Une dégradation due aux activités touristiques, notamment celui le tourisme de croisière. Ainsi, depuis 2016, le pays s’est plié aux injonctions de l’organisation et Dubrovnik n’est plus aussi aisée à visiter.

Conseil : Réservez hors saison et essayez d’éviter les navires de croisière autant que possible. Split est également une option à considérer. Située aussi sur la côte dalmate, vous trouverez Split qui est une ville médiévale avec plus de 200 vestiges !

la suite des destinations …