Thomas Dutronc balance des faits graves sur les Enfoirés.

Sans aucun filtre, Thomas Dutronc balance et il fait quelques confidences sur les participants aux enfoirés, il ne lache pas ses mots.

Thomas Dutronc n’a pas sa langue dans sa poche. Invité de l’interview sans filtre de Télé Loisirs, le chanteur s’est confié sur l’un des spectacles français les plus appréciés du grand public, celui des Enfoirés, pour l’association Les Restos du Coeurs.

Si le fils de Jacques Dutronc et de François Hardy a rejoint la célèbre troupe en 2009, sa participation cette année demeure encore incertaine. « Ça fait plusieurs années que je ne l’ai pas fait parce que j’étais occupé, j’avais des tournées.

Thomas Dutronc balance

L’année dernière j’ai failli le faire, puis c’était trop compliqué. Là cette année je vais essayer peut-être parce que c’est les trente ans et puis ça me fait plaisir de le faire de temps en temps pour la bonne cause ».

L’artiste a tout de même tenu à souligner l’implication que demande une participation à une si grosse machine : “C’est un travail, on ne se rend pas compte, c’est vrai que moi je ne m’en rendais pas compte du tout. On a l’impression que c’est du plaisir. C’est vraiment une semaine de travail “.

enfoirés

Très mitigé, Thomas Dutronc s’est finalement exprimé sans filtre : « La première année ils m’ont reçu tellement gentiment et puis j’ai rencontré des gens vraiment sympas . Il y a un côté bonne action, il y a un côté stressant quand même.

Des fois il faut jouer du coude un peu avec certains collègues qui sont pas naturels dans leur manière d’être, c’est-à-dire qu’ils sont là pour être vus, pour se montrer à la télé ».

les Enfoirés

Nuançant ses propos, l’interprète de Comme un manouche sans guitare a néanmoins affirmé que l’expérience était également synonyme de « chaleur humaine ». Récemment, c’est Muriel Robin qui a affirmé qu’elle ne se joindrait plus à la troupe. Sans équivoque, elle avait déclaré : « Les Enfoirés, c’est fini pour moi ».

Thomas Dutronc a révélé quelques détails sur les coulisses des Enfoirés, et a notamment égratigné certaines personnes de la troupe qui en font partie pour «être vus et se montrer à la télé».

Il y a quelques jours, Muriel Robin racontait pourquoi elle avait décidé de ne plus faire partie des Enfoirés. Après avoir rejoint la troupe de personnalités qui récolte des fonds pour les Restos du coeur en 2009, Thomas Dutronc a également pris peu à peu ses distances. Il n’a pas participé au concert des Enfoirés en 2012, 2015 et 2018. Interrogé sur sa possible présence en 2019 par nos confères de «Télé Loisirs», le fils de Françoise Hardy et Jacques Dutronc a fait savoir qu’il était toujours indécis. «Cette année je vais essayer peut-être parce que c’est les 30 ans et puis ça me fait plaisir quand même de le faire de temps en temps, c’est pour la bonne cause».

Thomas Dutronc

Le musicien a ensuite regretté qu’il n’y ait pas des artistes de la chanson française qu’il admire dans la troupe comme Alain Souchon, Eddy Mitchell ou encore Francis Cabrel avant d’égratigner «certains collègues qui ne sont pas naturels dans leur manière d’être». «Ils sont là pour être vus pour se montrer à la télé, ils vont te mettre un coup de coude. Il y a des gens comme ça là-bas», a-t-il lancé.

Malgré ces guerres d’égo, Thomas Dutronc affirme garder un bon souvenir de sa participation aux Enfoirés. «La première année ils m’ont reçu vraiment tellement gentiment et puis j’ai rencontré des gens vraiment sympas», a-t-il assuré, avant de préciser qu’il appréciait ce qu’il considérait comme une «expérience de chaleur humaine». «Rien que pour rigoler un peu au bar avec Kad Merad j’ai envie d’y aller parce qu’il est tellement drôle. C’est quand même bon enfant, une grande famille».

Soyez informé sans attendre des nouveaux articles !

Merci pour votre inscription !

Cela n'a pas fonctionné.