Des centaines de personnes pour l’hommage à Tessa, le chauffard toujours en fuite.

Un faits divers grave juste avant noël, l’adolescente Tessa avait été retrouvée sans vie dans un fossé, un hommage à été rendu aujourd’hui.

Un mois après le drame, elles ont défilé en sa mémoire. Environ 400 personnes se sont rassemblées, samedi après-midi au départ de la mairie de Saint-Julien-de-Concelles (Loire-Atlantique), afin de rendre hommage à Tessa. Cette jeune fille de 17 ans, élève en lycée professionnel, avait été retrouvée morte dans un fossé le 20 décembre dernier, au soir.

chauffard

Elle marchait vers son domicile, le long d’une route non éclairée et qui ne dispose pas de trottoir, après avoir été déposée à un arrêt d’autobus. Elle est décédée à la suite d’un traumatisme crânien, après avoir probablement été percutée par une voiture.

L’appel à témoin, lancé par la gendarmerie, n’a pour le moment rien donné. L’enquête n’a toujours pas permis d’établir les circonstances du drame. « Vous qui restez muré dans votre silence, ayez le courage de dire, de reconnaître ce qui s’est passé, écrivent les parents de la jeune victime. Notre vie est suspendue dans l’attente insupportable de vous entendre. Nous avons besoin de savoir »

hommage

En mémoire de Tessa, 17 ans, sa familles et ses proches ont décidé d’organiser une marche blanche le samedi 26 janvier prochain à Saint-Julien de-Concelles.

Le rendez-vous est fixé devant la mairie de Saint-Julien à 14 heures le samedi 26 janvier. Les participants qui souhaitent se joindre à la marche peuvent venir avec des fleurs.
“Une marche blanche pour savoir…”

” Cette marche nous la voulons pour deux raisons. La 1ère pour demander au conducteur de se dénoncer. Nous avons besoin de comprendre. Plus on communiquera, plus cette personne ressentira peut être la nécessité de dire ce qu’il s’est passé”.

“La seconde, pour interpeller les pouvoirs publics et les collectivités sur l’urgence de créer des aménagements adaptés au développement économique des villes”, explique la mère de la jeune fille, jointe par téléphone.

Les autorités invitent les personnes disposant d’informations à prendre contact avec la gendarmerie au 02 40 33 80 17 ou [email protected]