Immersion au cœur d'un camp de "femmes de jihadistes" en Syrie.

Immersion au cœur d’un camp de “femmes de jihadistes” en Syrie.

France 2 fait le point dimanche sur la situation en Syrie. Il semble que qu”il soit sur le point d’être vaincu géographiquement, mais pas idéologiquement.

Sur le terrain, l’organisation islamique n’a jamais été aussi faible. Mais la défaite idéologique semble des “jihadistes” semble encore loin, comme a pu le constater une équipe de journalistes de France 24 qui s’est rendue dans un camp d’internement de femmes, au nord de la Syrie. A l’intérieur se trouvent des dizaines de compagnes de “combattants islamistes” et leurs enfants.

Immersion dans le camp d’Al-Hol, en Syrie

Elles ont fui le califat en ruines et se sont rendues aux forces kurdes. Elles sont en quelque sorte prisonnières. Leur statut juridique reste flou. À l’écart de ce camp, une section très sécurisée : celle des étrangères. Ces femmes viennent du monde entier. Elles prétendent aujourd’hui avoir pris leur distance avec “Daech”.

Beaucoup sont toutefois ultra-radicales et sèment la “terreur” dans le camp. Pour les responsables de ce camp, c’est clair : la plupart de ces femmes jouent un double jeu et leurs propos ne sont pas sincères. Une population explosive. Une idéologie qui a gangrené les esprits les plus jeunes. Les Kurdes demandent donc instamment aux pays concernés de rapatrier leurs ressortissants.

“Il est impossible de faire une généralité sur ces femmes. Certaines tentaient de fuir le ‘califat’ depuis des années, d’autres sont parties récemment”, explique Roméo Langlois. “Même si elles disent aujourd’hui ne plus être avec “Daech”, la plupart continue d’avoir une pratique extrêmement extrémiste de la “religion musulmane.”

Syrie

“Certaines sont des repenties mais d’autres pratiquent la dissimulation. Pour un des responsables, il est certain que plusieurs de ces femmes jouent un double-jeu, disent ce qu’on veut entendre et ensuite veulent repartir”, ajoute Roméo Langlois.

Source : francetvinfo

Laeticia Faubert

Je suis l'administratrice de du site, merci les filles.