Sibeth Ndiaye met les sénateurs en rage, ils quittent leurs sièges.

Sibeth Ndiaye : Le représentante du gouvernement a répondu aux questions des sénateurs sur la crise sanitaire, la vidéo dévoilée.

Quelques jours après ses commentaires erronés sur Renault, qui lui avaient valu beaucoup de corrections et un peu de moquerie, la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, s’est à nouveau fait connaître ce mercredi après-midi.

sibeth ndiaye

Cette fois, non pas à cause de mauvais chiffres diffusés en direct, mais plutôt à cause d’une réponse pas vraiment au goût des sénateurs, qui ont exprimé fortement leur mécontentement. Participant comme elle le fait chaque semaine à l’émission “Questions au gouvernement”, la porte-parole Sibeth Ndiaye a été interrogée par un sénateur, Hugues Saury (LR), sur une technique utilisée pour éviter les parlementaires de l’opposition lors des visites ministérielles.

Selon lui, le gouvernement, en jouant sur la crise sanitaire actuelle, aurait donné des instructions pour que seuls les députés et sénateurs de la majorité LREM soient invités lors des visites ministérielles dans le pays.

compagnon de sibeth ndiaye

“Réduire au minimum les délégations !”

Dès le début de sa réponse, la ministre a promis de “mettre les choses au clair”. Et de donner rapidement suite au sujet de l’enfermement de ces dernières semaines. “Durant cette période, les déplacements des membres du gouvernement ont évidemment été réduits au strict minimum”, explique la porte-parole, avant de confirmer que des instructions avaient bien été données “pour réduire les délégations au minimum”.

Sauf que depuis le 11 mai, comme l’explique Sibeth Ndiaye, récemment surprise à fumer dans son bureau sur BFMTV, les règles de déplacement n’ont pas vraiment changé. Elle appelle également à “l’intelligence collective, qui doit dominer”. Cette réponse a provoqué des rires moqueurs et des huées dans l’hémicycle. Et ça ne s’est pas arrangé…

“Cela ne doit pas être considéré comme de la malveillance politique…”

Sibeth Ndiaye : “Nous devons donc continuer à respecter les gestes qui sont des barrières”, a déclaré le ministre, qui a établi une liste de points à prendre en compte dans cette affaire : les déplacements internes ?

A l’extérieur ? Combien de personnes ont été admises ? Une série de questions qui n’ont pas du tout satisfait le sénateur à l’origine de la question. Pire, lui et son groupe (LR) ont accueilli la réponse avec des rires moqueurs.

sibeth ndiaye linkedin

Sibeth Ndiaye a essayé, en vain, la pédagogie en expliquant qu’elle “conçoit facilement qu’il est parfois difficile de comprendre ces situations, qu’il peut y avoir des frustrations, mais qu’il ne faut pas y voir de malice politique”. Echoué… N’écoutant pas la fin de la réponse, une vingtaine de sénateurs ont alors quitté la salle, bruyamment.

Quelques minutes plus tard, toujours à l’extérieur de l’hémicycle, le chef des sénateurs républicains, Bruno Retailleau, regrettait une réponse aussi “légère” et des mesures “injustifiables”.