Emmanuel Macron recadré sèchement par un de ses proches.

Sèchement recadré : Rien ne va plus pour Emmanuel Macron. Alors que sa popularité est en chute libre, en savoir plus dans l’article.

Le président de la République rencontre des problèmes au sein de son propre camp. Il a récemment été recadré par l’un de ses proches.

Avec des amis comme ça, pas besoin d’ennemis. Depuis plusieurs semaines, Emmanuel Macron est la cible de violentes critiques de la part de l’opposition, mais aussi du peuple. Dans la rue, les Gilets jaunes réclament à grands cris sa démission, et se préparent pour une nouvelle vague de manifestation pour le week-end précédent les fêtes de Noël.

psychothérapeute

Face à cette crise, le chef de l’Etat se retrouve bien isolé. Bien sûr, il peut compter sur le soutien indéfectible de son épouse Brigitte Macron, ainsi que sur celui de sa belle-fille. Mais même au sein de son camp, la situation s’avère compliquée.

Au cours des dernières semaines, le président de la République a en effet été la cible de plusieurs piques de la part de son entourage politique. Le Parisien reprenait les propos de l’un de ses collaborateurs, affirmant : « Il ne peut plus être Jupiter, Dieu sur terre qui concentre tous les pouvoirs. Il y a un rejet viscéral de sa personne.

ursaff

Le côté mépris de classe, ce n’est pas bon« , qualifiant Emmanuel Macron de personne »arrogante”. Le Monde citait quant à lui un autre proche qui aurait déclaré que ce dernier “a compris que s’il ne baissait pas sa culotte pour prendre une fessée, il n’aurait plus de jambes ».

président Macron

Plus récemment, selon L’Express, c’est un ténor de la majorité qui lui a adressé un reproche : « S’il pouvait arrêter de faire des petites phrases ! ». La personne en question, restée anonyme, fait référence aux nombreuses sorties d’Emmanuel Macron jugées méprisantes. Le président de la République avait notamment été vivement critiqué pour ses propos concernant les costumes, le fait d’avoir un diplôme, ou de n’avoir qu’à traverser la rue pour trouver un emploi… Des petites phrases qui marquent de façon négative son début de quinquennat.

Le gros coup de gueule de Stéphane Bern concernant son Loto du Patrimoine

Stéphane Bern a poussé un coup de gueule sur Twitter après une décision de l’Assemblée nationale concernant son loto du patrimoine.

Stéphane Bern, le « Monsieur Patrimoine », est en colère. Emmanuel Macron lui a confié une mission pour la préservation du patrimoine français. Un loto avait été lancé les 15 et 16 novembre afin de récolter des fonds pour protéger et restaurer les monuments historiques sur le territoire. Une opération qui a remporté un certain succès puisque dès le 3 octobre, 7 millions de tickets à gratter ont été vendus selon la Française des jeux, soit 60% du nombre total de tickets. Fin septembre, le gouvernement annonçait que le pactole final pourrait s’élever à 15 ou 20 millions d’euros, rapportait notamment Sud ouest.

Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, rétablissait la vérité fin octobre sur Twitter : « L’essentiel (des recettes) va aux joueurs (144 millions d’euros), à la FDJ (22 millions d’euros) et à la Fondation du patrimoine (20 millions d’euros) ! 14 millions d’euros de taxes sont prélevés (Sécu, CNDS (sport)…). »

Stéphane Bern

Stéphane Bern lui avait répondu sur le site de micro-blogging : “Une goutte d’eau pour l’Etat qui représente tant pour le patrimoine. Ne pourriez-vous faire un geste et renoncer à ce prélèvement pour que tout soit destiné à sauver le patrimoine en péril qui, de toutes façons, est à la charge de l’Etat ?”

L’animateur ne décolère pas. Fin novembre, un article du Sénat permettait d’exonérait les recettes fiscales tirées du loto du patrimoine, que l’Etat prélève habituellement sur les jeux de loterie de la Française des jeux. “une première pour un jeu de hasard qui me semble assez gênante« , avait jugé le rapporteur général du Budget, Joël Giraud (LREM). Ce mardi 18 décembre, l’article a été supprimé, l’Assemblée nationale a décidé de rétablir cette taxation. Au grand désarroi de l’animateur de Secrets d’histoire.

»L’Assemblée Nationale fait tout pour torpiller le loto du patrimoine à la demande du rapporteur Joël Giraud et le soutien des députés LREM ! Je me battrai pour sauver notre patrimoine en danger contre tous ces technocrates”, a fait savoir Stéphane Bern, mentionnant le Premier ministre Edouard Philippe et le ministre de la Culture Franck Riester. Le torchon brûle…