Des moyens exceptionnels déployés samedi pour «l’acte IV», des «Gilets jaunes».

Samedi pour «l’acte IV» : Le chef du gouvernement a renouvelé l’appel aux « gilets jaunes » à ne pas se rendre à Paris pour manifester.

Alors que les forces de l’ordre se préparent à « l’acte 4 » des « gilets jaunes », ce samedi, le gouvernement a annoncé le déploiement de « moyens exceptionnels », en plus des 65.000 policiers et membres des forces de l’ordre déjà mobilisés en France, a déclaré Édouard Philippe, le Premier ministre, devant le Sénat ce jeudi.

Acte 3

Le chef du gouvernement a renouvelé l’appel aux « gilets jaunes » à ne pas se rendre à Paris pour manifester, non pas pour « leur interdire de s’exprimer », mais pour « éviter qu’ils soient pris au piège que leur tendent les casseurs », alors que l’exécutif affiche ses inquiétudes sur le risque de très grandes violences pour cette quatrième journée de mobilisation.

Un syndicat de police invite les agents à se mettre en grève samedi

Les forces de l’ordre s’apprêtent à être très largement mobilisées, une nouvelle fois, ce samedi pour encadrer les rassemblements des «gilets jaune ». Alors que les policiers chargés du maintien de l’ordre, le 1er décembre, sur les Champs Elysées, ont été particulièrement éprouvés par la vague de violence qui a déferlé dans les rues de la capitale, le syndicat Vigi-Ministère de l’Intérieur invite une partie des agents à se mettre en grève de façon illimitée à compter du samedi 8 décembre.

direct

« Nous voulons montrer que nous sommes solidaires des revendications concernant le pouvoir d’achat, portées par les “gilets jaunes”. Les policiers sont aussi concernés », explique à 20 Minutes Alexandre Langlois, le secrétaire général du syndicat.

La suite ==>

Laeticia Faubert

Je suis l'administratrice de du site, merci les filles.