En faisant le plein d’essence, une retraitée découvre qu’elle est "décédée".

En faisant le plein d’essence, une retraitée découvre qu’elle est “décédée”.

Claudine est retraitée depuis peu, elle s’est aperçue qu’elle était… déclarée “morte”. Sa pension ne lui avait plus été versée à cause du notaire

Cette habitante du Tarn a vu ses comptes bancaires fermés et le versement de sa retraite suspendu en raison du décès d’une homonyme.

lavaur

Ce n’est pas la première à être victime de ce genre de mésaventure. La Dépêche raconte l’histoire de Claudine Boudon Fortier, habitante de Garrigues (Tarn). Cette jeune retraitée de 57 ans a récemment découvert qu’elle avait été déclarée morte par l’administration.

retraite

Tout commence en avril dernier lorsqu’elle essaie de régler son plein d’essence. Sa carte est alors refusée. En vérifiant son compte bancaire, elle s’aperçoit que sa retraite n’est plus versée depuis fin mars. Après un appel à son agence bancaire, puis à sa caisse de retraite la nouvelle tombe : on l’informe qu’elle a été déclarée morte par un notaire.

Commence alors le combat pour prouver que Claudine est bien vivante. La jeune retraitée raconte : “on se retrouve avec une personne qui, au téléphone, vous demande de lui prouver que vous êtes vivante. J’ai demandé par téléphone comment accomplir ma résurrection”.

retraité

L’ancienne directrice de bureau de poste parvient également à récupérer les informations quant aux funérailles de son homonyme, et constitue un dossier pour prouver qu’elle est bien en vie. Tout devrait bien se terminer pour cette habitante du Tarn, puisque la direction générale des finances publiques a reconnu l’erreur et s’est engagée à régulariser la situation le 27 juin.

La suite avec cette retraitée ==========>

Laeticia Faubert

Je suis l'administratrice de du site, merci les filles.