Reconfinement : Les nouvelles restrictions inévitables selon Macron.

Macron : Olivier Véran, le ministre de la Santé, et Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie et des Finances, le point sur la situation.

L’épidémie continue à se développer. Il y a une légère amélioration dans les territoires où nous avons commencé à ralentir les choses, mais le virus circule plus rapidement depuis plusieurs semaines maintenant, a déclaré le Président de la République dans une interview avec TF1 et France 2.

Dans les lieux où elle circule trop rapidement, et en particulier là où elle circule beaucoup parmi les personnes âgées qui sont les plus vulnérables, et où nous voyons de plus en plus de lits occupés aux urgences, nous devons aller vers plus de restrictions”, a déclaré Emmanuel Macron.

La démarche vise également à rendre nos concitoyens plus responsables. Ce n’est pas le cas, et pendant plusieurs mois, nous ne le serons pas en temps normal. Nous devons donc continuer à appliquer strictement les règles, … à prendre soin de nous-mêmes collectivement, et en particulier des aidants”, a-t-il ajouté.

Mercredi, la France a enregistré 18 746 cas de contamination par le nouveau coronavirus en 24 heures, une augmentation sans précédent depuis le début de l’épidémie.

Emmanuel Macron a jugé inévitable, mercredi, d’imposer de nouvelles restrictions pour arrêter la propagation du coronavirus en France, dans les zones du territoire les plus exposées à l’épidémie.

Covid-19 : Annonces d’Olivier Véran : à quoi peut-on s’attendre ce jeudi ?

épidemie

Un nouveau record de contamination a été enregistré le mercredi 7 octobre en France. Interrogé dans les journaux de 20 heures lors de son discours sur les inondations dans les Alpes maritimes, le président Macron a indiqué qu’il y aura de nouvelles restrictions dans les zones où le virus circule le plus. Elles seront annoncées par Olivier Véran ce jeudi à 18h dans le cadre de son rapport hebdomadaire.

La France s’oriente vers de nouvelles restrictions. Plusieurs villes françaises pourraient être placées en zone de haute alerte dès jeudi, laisse entendre l’exécutif depuis le mercredi 7 octobre.

allocution macron

Vers de nouvelles restrictions

Emmanuel Macron a averti, lors de son discours télévisé dans la soirée du mercredi 7 octobre, après avoir visité les sources des victimes de la catastrophe dans les Alpes maritimes, que les zones les plus touchées pourraient être soumises à de nouvelles restrictions, car l’épidémie de Covid-19 continue de s’étendre dans le pays.

Comme chaque jeudi, le 8 octobre, le ministre de la santé Olivier Véran fera son point épidémiologique hebdomadaire. A la fin de la journée, il devrait annoncer le déplacement de nouvelles villes vers des zones de haute alerte, selon BFMTV, des sources proches du pouvoir exécutif.

confinement coronavirus

5 villes étudiées par Macron …

Cependant, cela sera conforme à ce qui a été fait ces dernières semaines, et il n’est pas prévu de grand retournement sanitaire, même selon nos confrères.

A Lille, Lyon, Grenoble et Saint-Etienne, qui étaient déjà sous haute surveillance jeudi dernier, les indicateurs sont désormais très proches des critères qui pourraient les conduire à une zone d’alerte maximale.

Trois indicateurs sous surveillance signal Macron.

L’état d’alerte maximale est basé sur trois indicateurs principaux : le taux d’incidence des maladies, le taux d’incidence des personnes âgées et le taux d’occupation des lits de réanimation par les patients atteints de covid.

Toujours selon la BFMTV, à Lille, par exemple, le taux d’incidence était de 295 le 7 octobre, au-dessus du seuil d’alerte de 250, et de 270 pour les plus de 65 ans, et le taux d’occupation des lits de soins intensifs par les patients atteints de Covidose fixé comme seuil est sur le point d’être atteint.

france

Dans les régions où elle se déplace le plus rapidement, en particulier chez nos personnes âgées, il y aura d’autres restrictions.

Le virus circule selon Macron plus rapidement depuis plusieurs semaines. Là où elle progresse plus rapidement, en particulier chez les personnes âgées, il y aura de nouvelles restrictions. Nous devons continuer à appliquer strictement les règles, à prendre soin de nous-mêmes, de nos aînés, de nos soignants, qui ont de plus en plus de lits grâce à Covid.

macron

Occitanie : Toulouse aussi, sous les feux de la rampe selon Macron.

En Occitanie, au moment du point transmis par l’ARS le vendredi 2 octobre, selon La Dépêche, le taux d’incidence était de 261 pour 100 000 habitants à Toulouse et de 141 à Montpellier. Le taux d’incidence chez les personnes âgées est passé à 137 pour 100 000 habitants à Toulouse et à 94 à Montpellier. Enfin, le taux d’occupation des lits de soins intensifs est actuellement de 19 % dans la région.

Le 6 octobre, en quatre jours, 15 personnes sont mortes dans la région suite au Covid-19, ce qui porte à 619 le nombre total de décès dans les hôpitaux depuis le début de la pandémie.