Reconfinement : Jean Castex annonce d’autres “mauvaises” nouvelles.

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé dimanche soir que la fermeture des rayons de produits non-essentiels dans les grandes surfaces.

Une mesure prise par Jean Castex en réponse à la colère des commerçants, qui ont été empêchés d’ouvrir leurs magasins, contrairement aux supermarchés.

Je comprends parfaitement que cela puisse être un choc, a déclaré le Premier ministre à TF1 en réaction à la situation, ajoutant qu’un décret avait été publié contre la vente de biens non essentiels dans les supermarchés.

Jean Castex refuse cependant de permettre la réouverture des petits magasins. Ce n’est certainement pas le moment de revenir sur les mesures annoncées, il est trop tôt, a déclaré le Premier ministre, évoquant la situation dramatique que connaît le pays avec l’épidémie de coronavirus.

La priorité est de protéger la santé de nos citoyens.

Reconnaissant que c’était un cœur brisé pour lui, Jean Castex a promis de soutenir massivement (ces entreprises) afin qu’elles ne fassent pas faillite.

Reconfinement

Des rendez-vous ont déjà été pris pour voir si la situation s’améliore dit Jean Castex, comment ils vont progressivement sortir de cette situation, c’est-à-dire la conciliation des impératifs économiques et des impératifs de santé, a-t-il ajouté. Mais le jour où nous parlons, il est clair que la priorité est de protéger la santé de nos citoyens.

Mise à jour de la situation sanitaire dans deux semaines selon Jean Castex …

reconfinement

Le Premier ministre Jean Castex a dit comprendre que les Français grognaient, ajoutant qu’un commentaire serait fait dans une quinzaine de jours et surtout avant la date limite du 1er décembre fixée pour la fin de cet enfermement.

Je dis à ces commerçants et à tous les autres, que plus ils respecteront les règles aujourd’hui pour tous nos citoyens, plus ils respecteront toutes ces consignes de sécurité sanitaire, plus vite nous pourrons partir, a-t-il ajouté.

reconfinement

SUPERMARCHÉS : CE QUI EST AUTORISÉ À VENDRE ET CE QUI NE L’EST PAS À PARTIR DU MERCREDI

Outre les livres, CD et DVD, l’interdiction de la vente de produits non essentiels qui arrivent dans les supermarchés à partir du mercredi touche les rayons du textile, des chaussures, du prêt-à-porter, de la bijouterie, de la décoration et des arts de la table, du gros électroménager, des meubles et des fleurs.

Si les rayons des produits culturels (livres, DVD) sont déjà touchés par l’interdiction de vente dans les supermarchés annoncée par le Premier ministre, la liste des produits non essentiels qui ne peuvent plus être vendus dans les rayons des supermarchés à partir de mercredi a été allongée dit Jean Castex.

France

Ces interdictions de vente s’appliquent aux supermarchés, magasins multimarques, hypermarchés et autres points de vente d’une superficie supérieure à 400 mètres carrés.

En outre, ce décret de Jean Castex établit un indicateur de capacité qui oblige ces magasins à assurer une surface de 4 mètres carrés par client.

reconfinement france

Ce qui n’est pas autorisé à la vente est considéré comme interdit

Cette liste de Jean Castex est basée sur un décret publié au Journal Officiel le matin, qui précise la liste des catégories de produits dits essentiels qui peuvent encore être vendus dans les supermarchés. Les produits de toilette, d’hygiène, de nettoyage et de puériculture ont été ajoutés à cette liste. En revanche, tout ce qui n’est pas spécifié dans cette liste est considéré comme interdit à la vente par la chaîne de supermarchés.

reconfinement

Ces fermetures de rayons de supermarchés ont été décidées pour rétablir l’équité avec les magasins locaux, qui ne sont autorisés à prendre que des commandes, a déclaré le week-end dernier le ministre des finances Bruno Le Maire et Jean Castex.

Pour la Fédération de la grande distribution (FCD), il s’agit d’une solution perdant-perdant. C’est une décision qui affaiblira à la fois les petites et les grandes entreprises, laissant le champ libre à des acteurs comme Amazon, a déclaré son délégué général Jacques Creyssel le dimanche 1er novembre après-midi.

Jean Castex

Jean Castex ! Selon le magazine spécialisé LSA, environ 20 % du chiffre d’affaires des produits non alimentaires vendus dans les supermarchés est réalisé pendant les mois de novembre et décembre. La fermeture immédiate de nombreux rayons non alimentaires est donc susceptible de réduire une partie importante des revenus des hypermarchés et des supermarchés.

Les supermarchés avertissent que cette décision pourrait avoir des conséquences pour 20 à 25 % des 700 000 employés du secteur.