Katie doit recevoir 250 opérations chirurgicales pour se remettre de l’agression brutale de son ex-petit ami.

Quand elle s’est réveillé de son coma et s’est vu dans un miroir, elle a senti qu’elle ne voulait pas continuer à vivre.

« J’ai subi environ 250 interventions chirurgicales pour améliorer le fonctionnement de mon corps, dit Katie, j’ai aussi passé des heures en thérapie psychologique pour faire face au traumatisme de l’attaque et accepter mon nouveau visage. Elle ne demande maintenant que des peines plus sévères contre ceux qui utilisent l’acide sulfurique comme arme contre les autres.

« De nos jours, il est très facile pour quelqu’un d’acheter une substance corrosive et de la jeter, parfois à distance, sur une autre personne. Il est vital d’éviter de telles menaces. Les lois ne reconnaissent pas la gravité de ce problème et les peines ne reflètent pas la gravité des crimes dans de nombreux cas.