Johnny Hallyday ! les confidences “troublantes” de Nicolas Sarkozy sur son côté sombre.

Nicolas Sarkozy revient sur sa relation particulière avec Johnny Hallyday. Un homme dont il a pu découvrir les côtés les plus sombres.

Le 5 décembre 2017, toute la France était en émoi. Des plus hautes sphères de l’Etat aux classes populaires, la mort de Johnny Hallyday n’a laissé personne indifférent. Sûrement pas Nicolas Sarkozy, qui n’a jamais caché son admiration pour celui que l’on surnommait l’idole des jeunes. Il ne pouvait donc décemment ignorer le sujet dans son dernier livre paru le 27 dernier, Passions. Alors qu’il s’y confie sur sa difficile rupture avec Cécilia Attias et sa rencontre avec son épouse Carla Bruni, l’ancien président de 67 ans a évoqué la longue amitié qui l’a lié au papa de David, Laura, Jade et Joy.

Nicolas Sarkozy

Nicolas Sarkozy confie ses conversations nocturnes avec Johnny Hallyday

La première fois que Nicolas Sarkozy a croisé la route de Johnny Hallyday, c’était au début des années 60. A l’époque encore inconnu du grand public, le père de Louis, Jean, Pierre et Giulia avait été ébloui par un show de Johnny Hallyday à l’Olympia. Un souvenir gravé à jamais dans sa mémoire « Il chantait avec Sylvie. Nous étions dans les années 1960. Ma mère avait acheté des places pour la matinée du samedi.

sarkozy

J’étais alors trop jeune pour aller au spectacle du soir”, confie dans son ouvrage l’ancien président. C’est pourquoi il fut d’autant plus comblé lorsque des années plus tard, l’ancien maire de Neuilly-Sur-Seine a eu le privilège de célébrer le mariage du Taulier avec sa dernière épouse, Laeticia Hallyday.

Johnny Hallyday

Très proche du rocker décédé à 74 ans qui avait notamment assisté à l’un de ses meetings à Marseille, Nicolas Sarkozy avait une relation privilégiée avec l’interprète de Que je t’aime. Comme il le confie dans son dernier ouvrage, il a ainsi découvert une facette méconnue de celui qui a fait danser les Français pendant plus de 50 ans. »Nous parlions régulièrement ensemble. Enfin, les bons jours, car il y en avait aussi de mauvais… Johnny pouvait être sombre, triste, absent, tout comme il était gentil, solaire, rayonnant” révèle le prédécesseur de François Hollande. Des discussions lunaires qu’il doit désormais amèrement regretter…

Soupçons de financement libyen: Nicolas Sarkozy conteste sa mise en examen

La suite sur la page suivante ======>

Soyez informé sans attendre des nouveaux articles !

Merci pour votre inscription !

Cela n'a pas fonctionné.