Mulhouse : un enfant de 9 ans perd la vie pour ne pas avoir fait ses devoirs.

Son frère, sa mère et deux autres membres de sa famille sont en garde à vue au commissariat de Mulhouse, en savoir plus dans l’article.

Comme le rapporté France Bleu, à Mulhouse, le 17 septembre dernier, un petit garçon de 9 ans est décédé dans un appartement situé dans la rue Huguenin.

Une source policière a confirmé qu’il avait été frappé à plusieurs reprises avec des objets contondants, dont un manche à balai, par son frère de 19 ans.

Lors du drame, leur soeur et leur belle soeur étaient toutes les deux présentes. La même source a ajouté que l’une d’entre elle avait participé, frappant également le petit garçon.

perd la vie

La mère n’était pas présente, s’étant absentée en région parisienne à ce moment là. Cependant, il semblerait qu’elle ait approuvé la punition qui a été infligée à son fils.

Cette punition, le petit garçon l’a reçue sous prétexte qu’il ne voulait pas faire ses devoirs.

devoirs

Le frère, la soeur, la belle soeur et la mère de la victime ont tous les quatre été arrêtés ce mardi par la police.

Ils seront normalement présentés au parquet de Mulhouse ce jeudi. Le frère est accusé d’être le principal auteur du meurtre. Les trois autres sont accusés de complicité, incitation et non dénonciation.

enfant

Les enquêteurs ont compris que quelque chose n’allait pas en recevant les résultats de l’autopsie.

Ces derniers démontrent, de par l’expertise d’anatomo-pathologie, que les coups sont à l’origine du décès du petit garçon.

Dans une histoire similaire, Rosa Da Cruz a été jugée pendant cinq jours pour maltraitance après avoir enfermé sa fille, Séréna, dans un coffre de voiture pendant les deux premières années de sa vie.

Après les 5 jours d’audience, elle a été condamnée à 5 ans de prison dont 3 avec sursis. Sa peine comprend également un suivi socio judiciaire de 5 ans avec injonction de soins.

commissariat de Mulhouse

Après avoir passé deux ans dans le coffre d’une voiture et une pièce secrète de la maison de sa mère, Séréna, qui a aujourd’hui 7 ans, a un handicap et un syndrome d’autisme que les experts ont jugés comme étant irréversibles.