Michel Drucker raconte le jour où Johnny Hallyday a voulu le défoncer.

Dans son nouveau livre à paraître ce 11 octobre 2018, Michel Drucker revient sur un épisode houleux avec Johnny Hallyday. Souvenirs, souvenirs.

Ils ont toujours eu l’un pour l’autre une fidèle estime, un attachement respectueux et l’on a encore en tête les larmes de Michel Drucker lors de son émission hommage. Une amitié solide. Depuis leur rencontre sur le show Tilt que Michel Drucker animait et qui a vu débuter un certain Johnny Hallyday avec “Noir, c’est noir” dans la ville de Douai.

Johnny Hallyday

A l’époque, ils avaient 20 ans et des poussières et des rêves plein la tête. Mais cette amitié n’a pas toujours été un long fleuve tranquille, comme le raconte l’animateur dans son nouvel opus, « Il faut du temps pour rester jeune” aux éditions Robert Laffont. Un livre dans lequel il revient notamment sur sa brouille avec Laurent Delahousse, mais ce n’est pas tout…

Un chapitre entier est dédié à Johnny Hallyday alors que son album posthume sortira le 19 octobre dans les bacs. S’il revient dans le détail sur ce 9 décembre 2017, jour des obsèques du taulier et des conversations qui se sont tenues au sein de l’église de la Madeleine, Michel Drucker raconte, non sans humour, un souvenir assez cocasse: le jour où Johnny Hallyday a voulu lui “casser la gueule”.

hommage

Une brouille éphémère causée par un certain Laurent Gerra. Les humoristes ne l’ont pas épargné tout au long de sa vie. Et notamment Laurent Gerra, l’acolyte de Michel Drucker à Studio Gabriel, émission jadis diffusée en access prime time sur France 2.

Exaspéré par ses piques quotidiennes sur le petit écran, Johnny Hallyday a voulu lui “casser la gueule” et en avait averti l’animateur, lors d’un coup de fil nocturne. « Comme je ne pouvais pas stopper Laurent- un bon chroniqueur humoriste, plus tu le pries d’en faire moins, plus il en rajoute, Johnny avait fini par m’agonir au téléphone à 3 heures du matin: « Bon, ben, c’est à toi que je vais casser la gueule » », se remémore-t-il dans son livre.

Souvenirs

La suite ? Une réconciliation à la Michel Drucker. Il lui a présenté Laurent Gerra. « Johnny a retrouvé le sourire et un ami », poursuit-il. S’il pouvait réconcilier les deux clans Hallyday, ce serait un dénouement salvateur qui aurait certainement plu à Johnny…

Soyez informé sans attendre des nouveaux articles !

Merci pour votre inscription !

Cela n'a pas fonctionné.