Michael Jackson : entre vaseline, caleçons et le reste, sa femme de ménage raconte.

Presque 10 ans après sa mort, Michael Jackson fait toujours les gros titres. Le king of pop vient d’être accusé par une ancienne femme de ménage.

La diffusion d’un documentaire choc sur Michael Jackson au dernier festival du film de Sundance a remis le feu aux poudres. Michael Jackson est de nouveau accusé de pédophilie. Et cette fois-ci, c’est une ancienne employée du roi de la pop qui le dénonce.

vaseline

Des bains

Dans une interview au Daily Mail ce 7 février, Adrian McManus explique qu’elle a travaillé à Neverland de 1990 à 1994 et qu’elle se souvient y avoir vu de nombreuses étrangetés. Aujourd’hui convaincue de la pédophilie de son patron, elle explique : “Souvent, lorsque ses invités spéciaux étaient là, de jeunes garçons, ils prenaient des bains avec lui dans le jacuzzi. Michael et les garçons faisaient flotter leurs sous-vêtements dans l’eau. Avec les jeunes garçons, il leur donnait la main et les embrassait. Ils se battaient pour l’amour de Michael. C’était un drôle d’environnement à voir”.

De la vaseline

Et d’ajouter : “Il y avait de la Vaseline partout dans Neverland, beaucoup dans la chambre de Michael. Je trouvais des sous-vêtements cachés dans la chambre principale de Michael, dans l’un des placards, derrière des commodes. Ils étaient très durs, craquants et jaunes mais je ne savais pas à qui ils appartenaient”.

Des sxtapes

Adrian McManus raconte aussi avoir retrouvé une collection de cassettes vidéos, planquées dans une salle de projection secrète : “Je pense qu’elles montraient Michael avec les garçons en train de faire des choses inappropriées qui devaient rester secrètes, ou il finirait en prison. Je pense que c’étaient des sxtapes”.

Face à ces sérieuses accablantes, la famille de la star a toujours clamé son innocence. Dix ans après sa mort, ils sont nombreux à dénoncer les opportunistes qui empêchent Michael Jackson de reposer en paix.

Michael Jackson

Laeticia Faubert

Je suis l'administratrice de du site, merci les filles.