Laurent Kerusoré (Plus Belle La Vie) c’est la fin, les révélations.

Après plus de deux mois confinement dans sa maison du Verdon où Laurent Kerusoré a déménagé, le comédien a repris le chemin des plateaux.

C’est avec joie que Laurent Kerusoré a trouvé ses partenaires dans Plus belle la vie après ces 40 ans heureux, aux côtés de sa mère et de Miss Denise, sa petite yorkshire.

Depuis neuf mois, il tente de combler l’immense vide laissé par la disparition de son inoubliable bouledogue, Lady Ginette.

laureznt kerusoré en couple

Comment s’est passé le retour au travail ?

Laurent Kerusoré : D’une manière assez étrange avec tout ce protocole sanitaire à respecter.

Désormais, nous travaillons en équipe réduite, nous portons des masques tout le temps, bien sûr, qui ne disparaissent que lorsque nous tournons.

Nous étions tous très heureux de nous retrouver.

Bien sûr, pas de câlins, pas de gros câlins comme nous aimons le faire, mais la joie est là.

MM : Et ces deux mois d’enfermement ?

Laurent Kerusoré : J’ai pris cette période comme une opportunité de prendre soin de moi. J’ai couru, j’ai beaucoup marché dans la nature avec mon chien.

Je me suis même acheté une machine à ramer, alors que le sport et moi ça fait douze !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Souvenir de tournage. Photo by @regis_maynard @pblvofficiel #retour #tournage #aprèslacrise #masque #ilovemyjob #grandesjambes #chaleur #marseille #pblv #reprisedestournages

Une publication partagée par Laurent Kérusoré (@laurentkerusore) le


Cet enfermement a été bon pour moi. J’y ai pensé, j’ai pris mon temps, ce qui m’a fait beaucoup de bien.

C’est peut-être ce dont j’avais besoin pour grandir. Je vais continuer à faire attention et à changer mon mode de vie.

Confinée avec ma mère, j’étais aussi heureuse de pouvoir en profiter pleinement.

MM : Il ne vous a pas fallu trop de peine pour vous déconfirmer ?

laurent kérusoré

Laurent Kerusoré : Ce n’est pas facile de passer des Gorges du Verdon aux rues de Marseille, on s’y habitue lentement.

Mais je dois dire que c’était très drôle quand je suis sorti la première fois, avec une casquette, des lunettes de soleil et un masque, et qu’une dame m’a dit “Thomas, ça ne sert à rien de se cacher ! “Je trouvais ça si mignon.

MM : Que pensez-vous du récent drame de George Floyd ?

Laurent Kerusoré : Il me détruit, il me désarme, il me fait pleurer.

Je suis hanté par l’image de ce flic au regard détendu, qui est en train de tuer un type.

Un sifflement limite. C’est comme un rappel de la façon dont j’ai été attaqué par les flics en 2010.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Fin de journée pour moi. Bonne et douce soirée. @pblvofficiel #pblv #barlemistral #marcifamily #ilovemyjob #mistral #thomas @france3

Une publication partagée par Laurent Kérusoré (@laurentkerusore) le

Laurent Kerusoré sait ce que ça fait de ne pas pouvoir respirer.

Sans cette dame à la fenêtre qui criait, je serais mort à coup sûr. Il faut que ça cesse !

La suite ========>