Dernière minute : Karl Lagerfeld vient de nous quitter.

Il était le pape de la mode. Ce mardi 19 février, on apprend que Karl Lagerfeld nous à quitté à l’âge de 85 ans, à l’Hôpital Américain.

Hier encore, Karl Lagerfeld travaillait sur les prochaines collections Chanel, Fendi et Karl Lagerfeld, les trois maisons qu’il dirigeait. “Je suis obligé de me réinventer sans cesse…, je suis constamment en mouvement, ce qui m’empêche de me regarder le nombril toute la journée en frôlant la sclérose. Ça m’arrange parce que sinon je m’ennuie”, confiait-il. Quant à la mort, confiait Karl Lagerfeld, “c’est pour les autres qu’elle me dérange. La mienne ? J’ai zéro problème avec elle, car je ne suis pas chrétien. Ni vegan d’ailleurs. Je ne crois ni à l’enfer ni à la réincarnation”. Le grand couturier aux lunettes noires s’en est donc allé serein pour un défilé dans l’inconnu.

Karl Lagerfeld est né à Hambourg dans une famille aisée. Son père est un représentant de commerce d’origine suédoise et sa mère, prussienne. Il est élevé par des parents stricts et distants. Leur goût immodéré pour les vêtements pousse le garçon vers l’obsession de l’élégance et de l’originalité. En 1952, Karl Lagerfeld déménage avec sa mère à Paris, la capitale de la mode. Il est élève au lycée Montaigne et, quelques mois plus tard, devient dessinateur de mode. En 1954, il remporte le premier prix du concours international de la laine, ex-æquo avec … Yves Saint Laurent.

Il se fait alors remarquer par Pierre Balmain, membre du jury, qui l’embauche en tant qu’assistant. C’est à cette époque qu’il décide de simplifier l’orthographe de son nom : Lagerfeldt devient Lagerfeld. En 1962, il quitte Pierre Balmain pour rejoindre Jean Patou, puis Fendi et Chloé. A partir de 1984, il crée sa propre marque, Karl Lagerfeld, au sein de laquelle il réunit ses propres codes qui serviront aussi à moderniser la maison Chanel.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

From Karl to @carineroitfeld: congratulations for reaching 1 million followers on @crfashionbook! 👏🏼 #KARLLAGERFELD

Une publication partagée par KARL LAGERFELD (@karllagerfeld) le

Les choix d’égéries de Karl Lagerfeld marquent les esprits : Inès de la Fressange dans les années 1980, Vanessa Paradis la décennie suivante.

LA SUITE ===>

Soyez informé sans attendre des nouveaux articles !

Merci pour votre inscription !

Cela n'a pas fonctionné.