Johnny Depp à les preuves qui mettent à mal la version d’Amber Heard.

Johnny Depp : Nouveaux rebondissements dans l’affaire de violences conjugales qui oppose Johnny Depp et son ex-épouse, Amber Heard.

L’acteur de Pirates des Caraïbes détiendrait des éléments qui démentent la version de son ex. Un tournant pour le moins inattendu !

Johnny Depp

Depuis plus de deux ans, Johnny Depp fait face à des accusations de violences conjugales lancées par son ex-femme, Amber Heard. Le 21 mai 2016, la jeune femme avait révélé avoir subi des violences répétées de la part de son ex. Elle avait porté plainte et dénoncé entre autres une altercation dans leur maison de Los Angeles. Des photos de son visage tuméfié et la vidéo d’une dispute brutale avaient même été relayées par la presse anglaise et américaine.

La réputation du papa de Lily-Rose Depp en avait alors sacrément pâti. Mais en ce début de semaine, la roue a semble-t-il tourné puisque Johnny Depp, en pleine bataille judiciaire, aurait en sa possession de quoi décrédibiliser la star d’Aquaman.

Amber Heard a-t-elle menti ? Johnny Depp détient des preuves

version d’Amber Heard

Dans les pages de TMZ, l’avocat de Johnny Depp, Adam Waldman, a révélé que de nouvelles preuves et témoignages avaient fait surface et pourraient mettre en doute la parole de l’actrice : « Les images des douzaines de caméras de sécurité de l’Eastern Columbia Building que nous venons d’obtenir ainsi que les différents témoignages sur l’honneur et dépositions sous serment de plusieurs témoins oculaires prouvent, sans le moindre doute, qu’ Amber Heard a simulé les abus », a-t-il fait savoir.

La défense de l’acteur présente en effet les déclarations de plusieurs témoins qui déclarent avoir vu Amber Heard dans l’immeuble le jour de l’altercation présumée sans aucune blessure tandis que les images de sécurité la montre sans marque de violence sur le visage. L’affaire est loin d’être terminée…

Soyez informé sans attendre des nouveaux articles !

Merci pour votre inscription !

Cela n'a pas fonctionné.