Jo-Wilfried Tsonga est papa : sa femme a accouché, photo du bébé.

jo wilfried tsonga noura el shwekh

Jo-Wilfried Tsonga et sa femme Noura El Shwekh viennent d’avoir un garçon, comme l’a dit le tennisman sur Instagram ce 26 juillet 2021.

C’est fait ! Noura El Shwekh est devenue maman pour la deuxième fois en donnant naissance à un petit garçon ces derniers jours, comme l’a annoncé son mari Jo-Wilfried Tsonga sur Instagram. Lundi 26 juillet 2021, le tennisman français a posté une photo de lui avec ses “deux petits gars” de l’hôpital privé La Tour, situé dans le canton suisse de Genève.

Noura El Shwekh et son mari ont annoncé l’arrivée de leur deuxième enfant en mars dernier pour le plus grand bonheur conjugal. “Je suis tellement fière que nos enfants puissent suivre tes traces”, a confié tendrement la jeune maman à propos de son homme.

jo wilfried tsonga noura el shwekh

Le Suisse Jo-Wilfried Tsonga et Noura El Swekh avaient déjà accueilli un petit garçon prénommé Sugar, qui a fêté son quatrième anniversaire le 24 mars dernier. Le petit garçon est désormais un grand frère.

A 36 semaines de grossesse, la maman s’est confiée sur les difficultés de sa grossesse particulièrement éprouvante. “Que ce soit ma première ou ma deuxième grossesse, j’ai passé (et je passe encore) de nombreuses heures allongée…. Des contractions tout le temps, contractions qui m’ont mise dans la “case” des menaces d’accouchement prématuré”, a-t-elle déploré sur les réseaux sociaux.


Pour l’instant, la date exacte de la naissance et le prénom du bébé n’ont pas été communiqués. Ce deuxième enfant ne sera peut-être pas le dernier. Dans une interview accordée au journal Le Parisien lors du Masters 1000 2012, Jo-Wilfried Tsonga confiait qu’il se voyait comme un “père de famille nombreuse”“.

jo wilfried tsonga femme

L’inconcevable fortune de Jo-Wilfried Tsonga

De tous les joueurs de tennis français, il est actuellement le mieux payé. Et ce n’est pas peu dire… Sa fortune personnelle a fait l’objet de nombreuses critiques.

Le patrimoine de Jo-Wilfried Tsonga : un tennisman multimillionnaire ?

Il est connu pour son talent sur les courts et pour les publicités Kinder Bueno. Jo-Wilfried Tsonga, l’une des figures de proue du tennis français, est également l’un des sportifs les mieux payés de France. Selon les informations de L’Internaute, il est arrivé 12e en 2014, avec un salaire mensuel de 140 000 euros sur l’année. Cependant, d’après un classement publié par L’Equipe en février 2015, il a gagné 4,6 millions d’euros en 2014. Ce qui ferait de lui le 27e sportif le mieux payé.


Au total, sur l’ensemble de sa carrière, il aurait gagné un peu plus de 20 millions de dollars, comme le révèle le site Sportune, spécialisé dans le sport business. Une somme faramineuse qui fait de lui le joueur de tennis français le mieux payé. Il est suivi de Richard Gasquet (15 736 856 dollars) et de Gaël Monfils (13 744 378 dollars). Cette fortune ne prend évidemment pas en compte les éventuels contrats publicitaires des joueurs, qui s’ajoutent à cette somme totale. Selon L’internaute, la fortune totale du tennisman est estimée à 275 millions d’euros.

Millionnaire, Jo-Wilfried Tsonga n’aime pas parler de son argent. Ou plutôt, il n’aime pas que l’on critique sa fortune, comme le révélait Voici en 2015. Selon lui, le sujet est tabou. ” Si j’étais parti en Inde gratuitement, ils auraient dit quoi ? “, s’insurge-t-il. Tout le problème est là. En France, l’argent est un souci, donc ça ne m’étonne pas qu’ils réagissent comme ça”, dit-il, avant d’assurer qu’il est moins privilégié qu’un footballeur, puisqu’il n’a pas de club pour financer ses dépenses professionnelles.

jo wilfried tsonga renzo olivo

La fortune de Jo-Wilfried Tsonga : optimisation et exil fiscal

Cependant, le sponsoring et le tennis ne sont pas les seuls outils dont dispose Jo-Wilfried Tsonga pour maximiser sa fortune. Et pour cause ! Comme de nombreuses personnalités fortunées, il a opté pour l’exil fiscal. Jo-Wilfried Tsonga vit à 5 kilomètres de la frontière française, à Gingins, en Suisse. Depuis 2009, il vit dans une villa de 200 m², équipée d’une piscine et d’un jacuzzi, comme le rapporte Gala.


Pourtant, il l’assure, il continue de payer ses impôts en France. Une affirmation validée par L’Express, du moins pour l’année 2011 où il a dû payer 230 000 euros pour 47 jours de résidence. Néanmoins, en 2014, L’Obs s’interrogeait, notamment après une déclaration du ministre des Sports de l’époque, Patrick Kanner. Pour ce dernier, l’exil fiscal des joueurs de tennis n’est pas condamnable, s’ils gagnent la Coupe Davis. “Personne n’ira regarder où ils paient leurs impôts”, a-t-il déclaré au Monde. Par ailleurs, pour investir dans l’immobilier français, le numéro un du tennis français a choisi de passer par le Luxembourg, comme l’indique Mediapart (article sur abonnement). Le journal précise qu’il s’agit d’une “double optimisation fiscale, vis-à-vis de la France et de la Confédération helvétique”.