Jean-Luc Reichmann révèle qui est son candidat préféré dans les douze coups de midi.

Depuis dix ans (déjà), Jean-Luc Reichmann présente Les douze coups de midi, tous les jours à la mi-journée sur TF1. Il révèle son candidat.

Jean-Luc Reichmann ! Les candidats, vous en avez vu beaucoup. Les maîtres de midi : Il y a eu Eric, le plus grand gagnant du jeu, avec 921 316 euros de gains en 199 participations. Ou encore Paul, qui a gagné 691 522 euros en 153 participations. Mais aussi Véronique (447 226 euros gagnés en 100 numéros), Xavier (335 856 euros en 76 participations), Cyrille (356 186 euros en 71 participations), Timothée (353 348 euros en 83 participations) et bien d’autres.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Charly et ses drôles de Dames 💕👍🌟… Démasqués pour vous pour la photo ‼️… 😜 Bonne journée à Tousss 🙏 @catherinemarchal_off @sandquetier @mariedalzotto 🌟

Une publication partagée par Jean-Luc Reichmann (@jean.luc.reichmann) le

Tous ces candidats ont été un grand succès pour les spectateurs. Jean-Luc Reichmann est proche des champions de l’émission et est ravi de les voir gagner (et même de les voir participer à d’autres jeux télévisés). Mais il y en a un qui l’a particulièrement marqué.

Jean-Luc Reichmann : son candidat préféré dévoilé

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jean-Luc Reichmann (@jean.luc.reichmann) le

Le lundi 9 novembre, dans son compte Instagram, Jean-Luc Reichmann a partagé une capture d’écran d’une interview récemment accordée à la journaliste Emilie Lopez. Il a répondu à la question : “De tous les candidats que vous avez vus, lequel préférez-vous ?” Sans aucune langue de fantaisie, l’hôte a nommé le candidat qu’il préférait. “J’ai beaucoup d’affection pour Xavier“, dit-il, avant d’expliquer : “Il n’a jamais été battu, et lui-même a décidé de quitter le programme parce qu’il avait trouvé un emploi. Xavier a une culture phénoménale, il est un travailleur acharné, c’est une belle personne qui a des valeurs à la fois familiales et professionnelles. “Ce sont des valeurs que Jean-Luc Reichmann aimait. Mais il les trouve certainement chez d’autres.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jean-Luc Reichmann (@jean.luc.reichmann) le

Jean-Luc Reichmann : Pourquoi êtes-vous si sensible au handicap de Paul ?

Depuis le 29 avril, Paul a excellé dans les 12 coups de midi à TF1. Un cours qui impressionne Jean-Luc Reichmann. D’autant plus que le jeune homme de vingt ans est autiste d’Asperger. L’animateur explique pourquoi il est si sensible à cette particularité.

jean luc reichmann 12 coups midi tf1

Depuis qu’il s’est invité au spectacle du soir français, Paul n’a pas l’intention de céder sa place si facilement. Depuis le 29 avril, cette jeune femme de 20 ans excelle et impressionne. Avec 74 participations et un prize pool de 320 167 euros, le Grenoblois est aujourd’hui le neuvième plus grand champion de l’histoire du 12 temps midi. Mais ce ne sont pas seulement ses connaissances et son jeune âge qui font de lui un jeune homme si aimé. Paul a une particularité dit Jean-Luc Reichmann : il est autiste d’Asperger. Un syndrome qui rend sa participation au jeu de TF1 plus compliquée que pour tout autre candidat.

jean luc reichmann douze coups midi

Une différence qui a profondément ému Jean-Luc Reichmann. Aussitôt, l’animateur de TF1 a pris Paul sous son aile. Il prend soin de lui, l’aide, le réconforte si nécessaire. Il veut assumer le rôle de “second père”. Un grand soulagement pour les parents de Paul, qui savent maintenant que leur fils est entre de bonnes mains. Il faut dire que Jean-Luc Reichmann sait tout sur le handicap. Dès son plus jeune âge, il a été “confronté à la façon dont les gens peuvent regarder les autres comme des personnes”, se souvient Le Parisien du jeudi 11 juillet. Et pour cause, sa petite sœur est sourde.

Jean-Luc Reichmann

Cette fois, ce n’est pas la même chose. Si vous comprenez ce qu’une personne différente peut ressentir, vous découvrez les difficultés liées à l’autisme. “J’apprends tous les jours que le syndrome d’Asperger peut être tout blanc, et tout de suite après, il est tout noir. Ce n’est pas facile quand ses vieux démons reviennent parfois et qu’il faut faire avec, mais ce gamin est extraordinaire”, dit-il fièrement. Depuis son implication dans les 12 grèves de mi-mandat, Paul s’est progressivement transformé. Cet étudiant en histoire gagne en confiance et s’ouvre aux autres. Un développement qui ne manquera pas de ravir ses parents.