ISS : l’astronaute Thomas Pesquet devient coiffeur dans l’espace

rendez vous en terre inconnue thomas pesquet

Dans l’espace, les cheveux et les ongles poussent. Thomas Pesquet a transformé la Station spatiale internationale en salon de coiffure.

Saviez-vous que les ongles et les cheveux continuent de pousser dans l’espace ? C’est pourquoi l’astronaute français Thomas Pesquet s’est transformé en coiffeur pour une journée à bord de la Station spatiale internationale à l’occasion de sa mission Alpha, le samedi 17 juillet 2021.

rendez vous en terre inconnue thomas pesquet

Coiffeur dans l’espace

Le Normand Thomas Pesquet a immortalisé ce moment en postant une photo sur Twitter, sur laquelle il coupe les cheveux de son collègue américain Mark T. Vande Hei dans l’ISS

Cela fait plus de six mois que nous sommes dans l’espace et donc… nous avons un salon de coiffure. Pas vraiment, mais nous nous coupons les cheveux quand c’est nécessaire. @Astro_Sabot a l’air nerveux, je me demande pourquoi.

Thomas Pesquet

Si les cheveux et les ongles poussent normalement dans l’espace comme sur Terre, la coupe nécessite tout de même un bon système de ventilation et d’aspiration dans la station spatiale, comme le souligne le HuffPost.

Apesanteur

L’astronaute a renommé avec humour son salon de coiffure improvisé “En apesant’hair”, un clin d’œil aux nombreux salons de coiffure qui ne manquent pas d’originalité lorsqu’il s’agit de trouver un nom à leur activité.

iss thomas pesquet

Thomas Pesquet prend le Mont Everest en photo

Une nouvelle photo somptueuse. Depuis la station spatiale internationale (ISS), où il est en mission, Thomas Pesquet a partagé ce dimanche une photo du plus haut sommet de la Terre : Le mont Everest (8 848 mètres), à la frontière entre le Népal et la Chine.

La montagne himalayenne enneigée est en partie cachée par une fine couche de nuages.


Partagée par Thomas Pesquet sur Twitter, cette photo est la dernière étape de la série de clichés que l’astronaute français a pris ces derniers jours sur les principaux sommets du monde.

livre thomas pesquet

“D’ici, ils ont l’air… petits”

Avant l’Everest, il avait capturé l’Aconcagua (6 962 mètres) dans la cordillère des Andes en Argentine, l’Elbrouz dans le Caucase en Russie, le plus haut sommet d’Europe (5 642 mètres), et le Mont Blanc dans les Alpes, le plus haut sommet de France et d’Europe occidentale (4 809 mètres).

Thomas Pesquet, qui est à mi-chemin de sa mission dans l’ISS – il est arrivé à bord de la station le 24 avril et doit revenir sur Terre fin octobre – a expliqué que l’Everest était l’une des “montagnes les plus compliquées à repérer, étant donné l’immensité de l’Himalaya”. “Qu’est-ce qui ressemble le plus à un très haut sommet que le suivant ? D’ici, ils ont tous l’air… petits (ouais OK de près c’est une toute autre histoire)”, a-t-il ajouté sur le site de partage de photos Flickr.