Eric accusé d’avoir reçu un traitement privilégié, sa réponse.

Son retour était attendu. Après une pause forcée en raison du confinement, Eric a regagné le chemin des plateaux sans traitement de faveur.

Eric est retourné dans les douze coups de midi pour enregistrer de tout nouveaux records, le show auquel il excelle depuis novembre 2019 sans traitement privilégié connu.

Bien que précédemment confiné à sa maison en Bretagne, le père de famille a obtenu une dispense afin qu’il puisse revenir à temps dans la capitale.

Quand il a obtenu ce précieux sésame, il n’a pas été permis pour lui de se déplacer à plus de 100 kilomètres de son foyer.

mytf1 les 12 coups de midi

Les fans de l’émission ont alors reproché au candidat de recevoir un traitement de faveur. Lors d’une entrevue avec un magazine, il a convenu de reconsidérer la polémique :

“J’ai bien compris que cela aurait pu paraître injuste”, a-t-il confessé, avant de faire une déclaration et mise au point : “Mais j’avais une dispense qui n’avait rien de ” spéciale ” et qui incluait une raison que tout le monde aurait pu noter.

les 12coups de midi

Bien que désireux de revenir au jeu proposé par Jean-Luc Reichmann, le retour est difficile à assumer pour Eric même avec un traitement privilégié. ” Il a eu lieu dans des conditions très spécifiques, surtout sans audience.

Les débuts ont été un peu laborieux pour s’habituer à cette nouvelle manière de travailler”, raconte le champion du 12 coups, qui a dû se plier à tous ces bouleversements.

Eric

“Je ne sais pas si cela a gêné ma façon de jouer, mais dans ma façon de me placer, de répondre, d’interagir avec les différents candidats et avec Jean-Luc Reichmann, c’était un peu compliqué. Mais on finit par s’y habituer à ce traitement.

Eric est hébergé dans un “hôtel perdu”.

Alerte

Ce n’est pas seulement le nouveau décor qui a contrarié Eric. A son arrivée à Paris, le participant est logé dans un hôtel, un traitement de faveur, situé à côté du studio, pour restreindre ses mouvements.

Une fois de plus, le père de la famille a eu du mal à se familiariser avec le nouvel entourage : “C’était un hôtel pratiquement vide. C’était un hôtel quasiment vide.

traitement

C’était un hôtel fantôme, un peu comme dans le film Shining… C’était une atmosphère très étrange”, avoue le maître de midi, qui n’a pas osé sortir.

Pour revenir dans le jeu, Eric n’a pas du tout l’intention de tout arrêter là. Bien qu’il ait connu un confinement “un peu pénible”, il a également bénéficié de cette pause obligatoire pour reprendre le travail, le vrai traitement de faveur pour lui: “Le confinement a été un instant spécial et une pause appréciée.

Cela m’a permis de me remettre un peu, d’être moins sous pression, même si je continue à travailler pour revenir plus fort dans le show”, avoue-t-il. Son nouveau défi est le même que celui qu’il s’était fixé avant son confinement : faire sortir Christian Quesada, qui a 193 apparitions, de la 1ère place.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

´ Attention ⚠️ En direct du studio 107 🎤 C’est Parti ‼️… Moteur 🎬 @tf1 @endemolshinefr

Une publication partagée par Jean-Luc Reichmann (@jean.luc.reichmann) le

“Je vais tout faire pour y parvenir”, a-t-il dit en avril dernier. Arrivera-t-il à atteindre cet ultime objectif ? Réponse dans les prochains jours.