Elisa Pilarski chiens : les résultats de l’analyse ADN sont tombés.

Elisa Pilarski chiens : les résultats de l’analyse ADN sont tombés.

Elisa Pilarski chiens : Enceinte de 6 mois, Elisa Pilarski avait trouvé la mort dans la forêt de Retz, située à quelques kilomètres de Saint-Pierre-Aigle.

Elisa Pilarski chiens : Le 16 novembre dernier, soit il y a un mois déjà, la jeune femme était partie promener ses chiens lorsqu’elle a été très probablement attaquée par une meute de chiens présents dans ces mêmes liens au même moment pour une chasse à courre.

Elisa Pilarski chiens : L’autopsie a conclu qu”elle avait succombé à “une hémorragie provoquée par des morsures de plusieurs chiens” mais reste aujourd’hui à déterminer l’identité des animaux qui l’ont mordue.

Pour ce faire, des tests ADN et salivaires ont été pratiqués sur 67 chiens, mais les résultats ne seront révélés qu’en février 2020.

En effet, comme le révèlent nos confrères de L’Union, les enquêteurs ont choisi de prélever la salive et l’ADN de 62 chiens qui participaient à la chasse à courre qui était organisée dans cette même forêt de Retz ce jour-là.

Les cinq chiens de la victime, Elisa Pilarski promenait au moment du drame, sont également suspectés, et ont été également soumis aux prélèvements.

Ces résultats, très attendus par la famille et les proches de la victime, ne leur seront communiqués pas avant le mois de février prochain, comme indiqué par la maman de la défunte :

“Il faudra attendre le mois de février pour que les résultats des analyses soient connus”.

Elisa Pilarski enceinte

Une attente insurmontable pour les parents …

À Rébénacq, village de 700 habitants situés à une vingtaine de kilomètres de Pau et dont la famille de Elisa Pilarski est originaire, le choc reste immense un mois après le drame.

Elisa Pilarski chiens : L’attente des résultats salivaires et ADN pratiqués sur les chiens appartenant à l’équipage d’une vénerie située à Faverolles (Aisne), se révèle être un supplice :

“On ne vit pas, on survit. On est hanté par mille questions que l’on retourne sans cesse, et auxquelles nous n’avons pas de réponses” confiait la belle-sœur de Elisa Pilarski à nos confrères du Parisien il y a quelques jours.

En attendant, la défunte a été inhumée dans la stricte intimité, auprès de son enfant à naître de six mois qu’Elisa et son époux Christophe voulaient prénommer Enzo.

Elisa Pilarski tuée par des chiens : le message émouvant de son compagnon un mois après sa mort

La suite sur la page suivante ====>