Edouard Philippe réagit au mouvement des “gilets jaunes”.

Edouard Philippe : Face à la crise provoquée par le mouvement des “gilets jaunes”, le Premier ministre français multiplie les prises de paroles.

Après les promesses d’une “super prime” à la conversion pour certains Français la semaine dernière, juste à la veille de la manifestation de ce week-end, Edouard Philippe était l’invité du journal “20 heures” sur France 2 dimanche soir.

Au lendemain du mouvement contre la hausse des taxes sur le carburant, le premier ministre a pris la parole, mais n’a pas répondu aux revendications des manifestants :

mouvement

“On a entendu de la colère mais on a aussi entendu de la souffrance, l’absence de perspectives, l’idée que les pouvoirs publics depuis longtemps ne répondaient pas aux inquiétudes et au sentiment de déclassement, d’abandon ressenti par une partie de la population”, a reconnu M. Philippe à propos de la mobilisation de ce samedi 17 novembre avant d’insister :

gilets jaunes

“Ce n’est pas quand ça souffle qu’il faut changer de cap, le cap que nous avons fixé nous allons le tenir”

La suite =>