La cour des comptes demande à EDF de supprimer les avantages à ses salariés.

La cour des comptes demande à EDF de supprimer les avantages à ses salariés.

EDF : Comme à leur habitude, les Sages de la cour des comptes ont relevé des pratiques qui posent question, surtout aux salariés d’EDF.

Pour Didier Migaud, « il n’y a pas de petites économies ou de petits gaspillages ». Fort de ce mantra, le premier président de la Cour des comptes s’est plié ce mercredi à un exercice bien ritualisé : la présentation du rapport public annuel de l’institution. Comme d’habitude, certaines pratiques ont été « épinglées ». Même si « ce n’est ni un tableau d’honneur, ni un musée des horreurs » comme l’affirme Didier Migaud, l’épais document (plus de 1.000 pages) révèle quelques originalités.

EDF : un avantage énergivore

Si EDF est devenu une société anonyme depuis 2004, « la quasi-totalité des salariés continue d’être régie par le statut de 1946 qui favorise les progressions automatiques à l’ancienneté », relève la Cour des comptes. Si les effectifs ont diminué de 6 % entre 2015 et 2017, les Sages constatent que « le niveau des avantages accordés n’a pas été réduit ».

Le rapport pointe notamment « l’avantage énergie ». Il permet aux salariés et aux retraités d’EDF de n’avoir presque rien à payer pour la fourniture d’électricité et d’être exonérés de taxes. « Cet avantage n’encourage pas à la modération dans la consommation d’énergie », note le rapport, qui chiffre à 295 millions d’euros le manque à gagner généré chaque année, pour un total de 6,9 milliards d’euros à fin 2017. La Cour des comptes propose donc de supprimer cet avantage « par étapes »

cour des comptes

Pompes funèbres : des tarifs opaques

Pour les familles endeuillées, il est souvent difficile de penser au coût des obsèques. Pourtant, les tarifs varient énormément. Si une inhumation ou une crémation coûtent en moyenne 3.500 euros, une étude de 2014 réalisée par une association de consommateurs montrait qu’en fonction des opérateurs, ce tarif allait de 1.300 euros à 6.500 euros, soit un rapport de 1 à 5.

la suite ==>

Laeticia Faubert

Je suis l'administratrice de du site, merci les filles.