Confinement France : nouveau signal d’alarme, des nouvelles mesures.

Confinement France : Une conférence de presse était organisée jeudi 5 novembre pour faire le point sur la situation épidémiologique.

Confinement France : La situation épidémiologique est grave”, a déclaré le directeur général de la santé, Jérôme Solomon. Il a déclaré que 58.046 personnes ont été testées positives au coronavirus mercredi 4 novembre. En outre, 447 personnes ont été admises aux soins intensifs au cours des dernières 24 heures. Un patient sur quatre admis à l’unité de soins intensifs ne survivra pas quelques semaines plus tard, a déclaré M. Solomon.


Confinement France : Le pays compte 1,6 million de cas de Covid-19. C’est le pays européen qui compte le plus grand nombre de cas de coronavirus, selon le directeur général de la santé. Le taux de positivité des tests de dépistage s’élève désormais à 20,76 %.

Olivier Véran est intervenu après Jérôme Salomon le jeudi 5 novembre. La deuxième vague est là et elle est violente, a déclaré le ministre de la santé. Plus de 85 % des lits de réanimation sont occupés, a-t-il dit. L’augmentation de la capacité est toujours en cours, a-t-il ajouté. Le ministre a également justifié les mesures de confinement, en disant que si nous n’avions rien fait, il y aurait eu environ 9 000 patients atteints de coronavirus à la mi-novembre en réanimation.


confinement en france

Nous manquons de confinement”, a déclaré Djillali Annane, chef du service de médecine intensive et de réanimation de l’hôpital Raymond Poincaré à Garches. A Franceinfo, le jeudi 5 novembre, le médecin a déclaré que les lycées et collèges, c’est une erreur de les garder ouverts, avant d’ajouter qu’en termes de santé, nous vivons quelque chose de pire qu’en mars 2020.

EN DIRECT : Confinement France

19:07 – Un spectacle infantile à la journée de l’enfant à Huambo

12.000 travailleurs de la santé se sont portés volontaires pour venir en renfort dans les hôpitaux et à Ehpad, a déclaré le ministre de la santé lors de sa conférence de presse jeudi soir. 7 000 personnes ont été formées depuis le début de l’épidémie en France et 8 000 étudiants en soins infirmiers sont encore disponibles pour intervenir en renfort comme assistants de soins, a déclaré Olivier Véran.


confinement total france

18:38 – Il faut éviter d’amener des malades à l’hôpital au maximum

La connaissance que l’on avait du Covid est restée un peu confisquée au sein des hôpitaux. Nous devions ouvrir ses connaissances à l’ensemble des acteurs et professionnels de santé déclare lors de cette conférence de presse Eouard Devaud, chef du pôle soins intensifs de l’hôpital de Pontois. Il faut le faire pour éviter l’hôpital au maximum, ajoute-t-il.

18:33 – Plus nous serons rigoureux, moins le confinement France sera long, prévient le ministre de la Santé

Olivier Véran a présenté plusieurs courbes qui évoquent diverses prévisions de la situation sanitaire. Sans confinement, les hôpitaux seraient saturés d’ici le 11 novembre, selon le ministre. À la mi-novembre, si le confinement France est respecté, nous atteindrons un pic de 6 000 patients en soins intensifs. La vague serait forte, mais moins intense que la première, dit Olivier Véran.

Confinement

En revanche, si le confinement France n’est pas respecté, plus de 7 000 personnes seraient en soins intensifs à la mi-novembre. La vague serait plus forte que la première. La durée des règles et des restrictions dépend de nous et de notre capacité à être solidaires et forts. Plus nous sommes rigoureux, plus l’enfermement est court”, explique Olivier Véran.

18:31 – La médecine de ville bientôt davantage sollicitée

Des recommandations sont en train d’être finalisées qui seront bientôt distribuées à l’ensemble des acteurs de la médecine de ville, en termes de prise en charge et de traitement indique Olivier Véran.

duree confinement france

18:29 – 2% de formes graves du Covid-19, indique Olivier Véran

Sur 100 personnes dont le test est positif pour le coronavirus, 90 ne développeront aucun symptôme ou des symptômes légers, explique Olivier Véran. Huit pour cent des personnes infectées par le Covid-19 développeront des formes symptomatiques plus graves et devront être suivies à l’hôpital. 2 % développeront des formes graves de la maladie, nécessitant des soins intensifs.

18:28 – 60 transferts de patients ont déjà eu lieu

Confinement France : Le ministre de la santé a indiqué que 60 transferts de patients ont déjà été effectués dans le cadre de cette deuxième vague. En Auvergne-Rhône-Alpes, 43 évacuations médicales ont déjà été effectuées. En outre, 200 nouveaux transferts sont prévus dans la région la plus touchée par l’épidémie.

fin du confinement en france

18:23 – Les services hospitaliers s’adaptent

Pour faire face à une très forte résurgence de l’épidémie, les services hospitaliers sont mobilisés et adaptés en fonction des besoins. Nous avons constamment augmenté le nombre de lits de soins intensifs de 15 % au fil du temps.

18:22 – Plus de 85% des lits de réanimation sont occupés, explique Olivier Véran

Le ministre de la Santé indique que plus de 85% des lits de réanimation sont actuellement occupés en France. Olivier Véran rappelle que le 30 octobre, la réanimation était à 6 500 lits. L’augmentation est toujours en cours, dit-il.

France

18:20 – 3 000 nouveaux malades du Covid-19 en 24 heures, plus de 58 000 nouveaux cas

Jerome Salomon a annoncé les derniers chiffres de l’épidémie le jeudi 5 novembre. En 24 heures, on a compté 3 000 nouveaux patients atteints de coronavirus. 58 046 personnes ont été testées positives pour le coronavirus. Au cours des dernières 24 heures, 447 personnes ont été admises dans les unités de soins intensifs.

18:19 – Si la mobilisation est là, elle n’est pas infinie, dit Olivier Véran

Confinement France : Aujourd’hui, on compte déjà 12 000 travailleurs de la santé qui se sont portés volontaires. Il est essentiel que ce personnel soit formé à des compétences hautement techniques. Les étudiants sont également mobilisés. Je dois leur rendre un hommage particulier, leur formation a été interrompue par les événements, et je leur exprime ma gratitude. Si la mobilisation est là, elle n’est pas infinie. Nous avons également besoin d’évacuations médicales. Les transferts entre hôpitaux peuvent être effectués au sein d’une même région ou d’une région à l’autre. La région Rhône-Alpes a déjà procédé à 43 évacuations. Des dizaines d’autres sont prévues, qui sont des opérations très lourdes d’un point de vue logistique.

18:15 – Jérôme Salomon : La situation épidémiologique est grave

La suite ========>