Charles Aznavour : La UNE choquante de Charlie Hebdo dévoilé.

La UNE de cette semaine du mag Charlie Hebdo de la semaine risque encore de choquer. Alors que chacun rend hommage à Charles Aznavour.

L’hebdo satirique Charlie Hebdo ironise sur la propension de l’artiste décédé à vouloir échapper à tout prix au fisc.

Charles Aznavour a, depuis longtemps, eu des démêlés avec l’administration fiscale française. Et s’il est décédé dans sa maison du sud de la France, il était domicilié en Suisse depuis 1972. Il avait comparu devant le tribunal en 1977 pour fraude fiscale.

mag Charlie Hebdo

Plus récemment, il avait été dénoncé dans la grande enquête sur l’évasion fiscale pour des montages financiers lui permettant de défiscaliser une partie de ses revenus.

Il se dit aussi qu’il a rédigé son testament de façon à ce que ses héritiers ne doivent rien au fisc français.

Tout cela a amené Charlie Hebdo à faire cette « une » dans laquelle on voit le chanteur réagir à la mesure de « prélèvement à la source ». « Plutôt crever », dit-il, coupant les fils qui le maintiennent en vie.

Une Charlie Hebdo

Charles Aznavour avait préparé son testament il y a trente ans pour éviter les disputes familiales

Le chanteur, décédé dans la nuit de dimanche à lundi à l’âge de 94 ans, s’était exprimé sur son décès dans l’émission Sept à Huit le 16 septembre. Il y évoquait son héritage, estimé à 145 millions d’euros, et la trace musicale qu’il laissera derrière lui.

Charles Aznavour le chanteur s’est éteint. Depuis trois jours, la France est en deuil. L’Élysée a annoncé mardi soir que le chanteur fera l’objet d’un hommage national vendredi aux Invalides. Ses proches avaient déclaré au micro de RTL ne pas souhaiter une telle cérémonie, ils n’auront pas obtenu gain de cause.

Charles Aznavour

Shanourh Aznavourian, de son vrai nom, prenait pourtant soin de sa très grande famille. Durant sa longue vie de bohème, qui a pris fin à 94 ans, il s’est marié trois fois et a eu six enfants. La plus grande de ses craintes était que cette grande fratrie se divise pour son héritage, estimé à plus de 145 millions d’euros après 70 ans de carrière, à l’image de ce qui est arrivé au clan Hallyday.

«Je ne veux pas qu’on se batte pour une cuillère ou une fourchette, c’est ridicule et c’est ce qui se passe souvent» – Charles Aznavour

Pour éviter que sa famille termine en justice, Charles Aznavour avait tout prévu. Lors de son passage dans l’émission Sept à Huit le 16 septembre, il avait affirmé avoir «déjà tout mis en place». «Ça fait trente ans que j’ai fait mon testament, avait-il expliqué. Je ne veux pas qu’on se batte pour une cuillère ou une fourchette, c’est ridicule et c’est ce qui se passe souvent.»

Charles Aznavour mort

Sur son héritage musical après sa disparition, Aznavour ne se disait pas inquiet. «Aucune importance. Il restera ce qu’il restera, avait-il indiqué. J’aimerais bien qu’il reste beaucoup, parce que ça fera des droits d’auteur à mes petits enfants.»

Charlie Hebdo

En 2012, la fortune de Charles Aznavour a été estimée à 2.2 millions d’euros par le magazine Challenges. Ce sont ses biens immobiliers, et notamment ses résidences en Suisse, qui ont gonflé ce chiffre. Le musicien, qui avait vendu plus de 100 millions d’albums, avait également créé une société, Abricot SA, immatriculée au Luxembourg, pour défiscaliser ses droits d’auteur.