Un certificat médical pour les conducteurs de plus de 70 ans et ayant le permis de conduire.

Afin de prouver leur capacité à conduire. Sa proposition de loi propose un certificat médical à partir de 70 ans, à renouveler tous les cinq ans.

Pour la députée Les Républicains de Haute-Savoie, Virginie Duby Muller, la France devrait imiter ses voisins européens qui exigent des personnes âgées de passer une visite médicale et avoir un certificat médical pour prouver leur capacité à conduire

Faut-il exiger des personnes âgées un certificat médical d’aptitude à la conduite? La question revient régulièrement, à chaque fait divers impliquant un conducteur accusant le poids des années.

plus de 70 ans

La députée LR de Haute-Savoie, Virginie Duby Muller, relance ce débat avec une proposition de loi “visant à mettre en place une visite médicale de contrôle à la conduite systématique pour les conducteurs de soixante-dix ans et plus”.

Imiter les autres pays européens avec le certificat médical …

Pour elle, la France devrait imiter ses voisins européens, qui sont nombreux à exiger un certificat médical passé un certain âge. “Les conducteurs des Pays-Bas, du Danemark ou de Finlande doivent ainsi passer une visite médicale régulièrement à partir de 70 ans ; dès l’âge de 50 ans en Italie ou au Portugal”, note la proposition de loi.

visite médicale

L’examen d’aptitude serait réalisé par le médecin de famille, qui procéderait à une vérification basique consistant à s’assurer que les personnes concernées disposent encore des capacités essentielles à la conduite, comme la vue ou l’amplitude des mouvements.

Un “contrôle technique humain”

Une fois le premier examen passé, il serait à renouveler tous les cinq ans, prévoit la proposition de loi. A chaque fois, le médecin pourrait autoriser la conduire ou procéder à une interdiction totale ou partielle.

“En cas de déficience physique n’entraînant toutefois pas l’inaptitude totale à la conduite automobile, la possibilité de limiter les déplacements dans le temps (conduite de jour uniquement par exemple) et/ou dans l’espace (interdiction d’emprunter l’autoroute…) pourrait être imposée au conducteur”, précise le texte.

permis

Mettre fin à l’auto-évaluation

Une manière d’encadrer davantage une population jugée à risque. Jusqu’à présent, le permis “à vie” laisse suggérer que c’est aux individus d’évaluer d’eux-mêmes s’ils sont en état de conduire ou non.

la suite ====>

Soyez informé sans attendre des nouveaux articles !

Merci pour votre inscription !

Cela n'a pas fonctionné.