Une amende de 8.000 euros pour un agriculteur car ses vaches faisaient trop de bruit.

Agriculteur : Pourtant ils font partie du paysage sonore de la campagne : le meuglement de la vache, le chant du coq, le braiment de l’âne.

Quant on est agriculteur il y a multitude de sons et de bruits normaux lorsque l’on s’écarte de la ville.

Et pourtant il y a des gens à tel point dérangés par les bruits qualifiés pourtant d’”utiles” par les agriculteurs, qu’ils décident de porter plainte.

agriculture

Alors que les plaintes contre les bruits de la campagne sont de plus en plus fréquentes parmi les citadins résidant occasionnellement dans la zone rurale, le maire de Gironde demande à protéger “le chant du coq, le meuglement de la vache, le braiment de l’âne” et à les classer au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco.

éleveur

Dans un village de Lot-et-Garonne, il y a quelques années, un éleveur a été condamné à payer 8 000 euros d’amende à un nouvel arrivant pour le dérangement provoqué par ses vaches. Un couple a en effet saisi la justice et gagné son procès contre leur voisin, un éleveur de vaches blondes d’Aquitaine.

Sur une trentaine de vaches qu’il avait, il a dû se séparer de cinq d’entre elles pour ses frais.

=== La suite avec cet agriculteur sur la page suivante ===>

Soyez informé sans attendre des nouveaux articles !

Merci pour votre inscription !

Cela n'a pas fonctionné.