Affaire conclue : un acheteur va à abattre l’objet, Julien Cohen intervient !

affaire conclue - inscription

Cette semaine dans Affaire conclue l’acheteur a failli détruire une oeuvre dans Affaire conclue. Heureusement, Julien Cohen est intervenu

François Cases Bardina a failli commettre une grosse erreur sur le plan de transaction cette semaine. Intrigué par l’horloge offerte par le vendeur, l’acheteur a tenté de manipuler l’objet. Un geste qu’il regrettera vite…

affaire conclue - inscription

Vent de panique sur France 2

Mardi dernier, le gang des acheteurs Bargain était mort de peur. En effet, François Cases Bardina, connue comme la reine des gaffes, a encore failli se tromper. Ce jour-là, le candidat répondant au nodddm de Victor quitte Limoges pour vendre la magnifique horloge. L’article en question a rapidement attiré l’attention de l’acheteur.

Si l’objet du jour n’était pas d’une rareté absolue, l’expert Delphine Frémaux-Lejeune l’a tout de même valorisé à 300 euros. Prix ​​estimé qui a fait le bonheur de l’étudiant. C’est donc optimiste qu’il s’est rendu dans la célèbre salle des ventes. Là, l’objet a rapidement suscité la fascination. Dès qu’ils l’ont vu, les acheteurs ont eu les étoiles plein les yeux.

François fut le premier à se lever de son siège pour regarder de plus près l’horloge. Malheureusement, le collègue de Julien Cohen n’est pas reparti avec l’objet. Et pour une raison, il a failli briser l’objet …

replay affaire conclue

Une catastrophe à peine évitée

Présenté sur une table d’appoint équipée de roulettes pour un transport aisé, l’objet était à première vue bien installé. Mais bien sûr, notre acheteur avait hâte de revenir. En effet, François Cases Bardina a voulu vérifier que l’horloge était exempte de défauts.

La table a perdu sa stabilité en raison de l’inclinaison de l’objet. Les collègues de l’acheteur ont rapidement remarqué le drame depuis leurs chaises. « ATTENTION ! Même un homme à lunettes bleues a hurlé sous le regard paniqué de Caroline Margeridon. Julien Cohen est alors intervenu au plus vite pour aider son employé et remettre la table à sa place.

« On a failli avoir un massacre », a lâché l’acolyte de Sophie Davant sur un air soulagé. D’ailleurs, c’est la jolie blonde qui s’est accaparé l’horloge à l’issue des enchères, en déboursant tout de même 1 000 €. Plus de peur que de mal !

Affaire conclue : Sophie Davant manque le cadre et tire sur… le commissaire-priseur !

Quelle situation embarrassante ! Dans l’un des derniers numéros de Done, Sophie Davant a accidentellement tiré sur le commissaire-priseur, armé d’un jouet. On vous dit tout !

Mercredi dernier, les fans de Bargain ont assisté à une scène hilarante sur France 2. L’animatrice Sophie Davant a commis une petite erreur en tirant accidentellement sur sa collègue Marie Renoir. Point dans cet article !

diane affaire conclue

Sophie Davant s’amuse à Affaire conclue

Sophie Davant ne sera plus présentée aux fans de Deal. Cette semaine, l’animateur du célèbre magazine d’enchères a fait une grosse erreur. Inutile de dire que la notoriété de ce programme est faite d’acheteurs, d’animateurs, de commissaires-priseurs, mais aussi de candidats. Mais l’ex-petite amie de Pierre Sled ne manque jamais d’humour, pour le plus grand bonheur des téléspectateurs.


Mercredi dernier, une jolie blonde de 58 ans a failli blesser son collègue : l’un des commissaires-priseurs de l’émission ! Tout a commencé lorsqu’une femme du nom d’Isabelle est venue sur France 2 pour vendre un article que son mari lui avait offert. C’est le but du parc d’attractions. L’article d’aujourd’hui a beaucoup intrigué la mère de Valentine et Nicolas. Par conséquent, elle a décidé de tirer sur une cible avec un pistolet en plastique.
« C’est sur moi que vous tirez Sophie ! »

v
Peu familière avec l’activité, Sophie Davant s’y essaie cependant en ciblant les silhouettes indiennes. “C’est triste de tirer sur les Indiens”, avait-elle alors lâché. Alors que la meilleure amie de Caroline, Margeridon, semblait avoir du mal avec le jouet, elle a complètement raté son coup. Du coup, la flèche est allée directement chez la spécialiste Marie Renoir.

Tu me tire dessus, Sophie ! s’exclama-t-elle. Mais il n’y a rien à craindre avec le présentateur. Au lieu de s’excuser, elle a dit qu’elle n’aimait pas vraiment l’idée de tirer sur quelqu’un. Une situation qui a amusé l’ancien collègue Pierre-Jean Chalencon. Heureusement, au deuxième essai, la flèche a touché la cible, au grand soulagement de son ami !