L’avocat de Laeticia accable David et Laura concernant l’héritage de Johnny.

L’avocat accable, pour lui, l’acharnement de Laura Smet et de David Hallyday dans cette affaire revient à « nier la réalité ».

Après une nouvelle audience au tribunal, l’avocat de Laeticia Hallyday ne peut pas concevoir que le droit français l’emporte sur le droit américain dans l’affaire de l’héritage du Taullier, il accable David et Laura …

Verra-t-on bientôt la lumière au bout du tunnel du procès sur l’héritage de Johnny Hallyday ? Depuis la mort du rocker en décembre 2017, Laura Smet et David Hallyday se battent pour obtenir une part de l’héritage de leur père, qui les a totalement exclus de son testament. Si, en France, il est interdit de déshériter l’un (ou en l’occurrence plusieurs) de ses enfants, le droit américain permet cette liberté. La suite à donner au procès dépend donc entièrement de la décision de la justice française à cette question : le testament de Johnny Hallyday doit-il être exécuté selon le droit français ou selon le droit américain ?

sous le choc

Depuis des mois, les audiences s’enchaînent au tribunal pour parvenir à répondre à cette question. Pour l’avocat de Laeticia Hallyday, il est inconcevable que le droit français l’emporte, tant Johnny Hallyday était un citoyen américain à part entière selon lui. “Les enfants continuent, après avoir nié les dernières volontés de leur père, de nier la réalité de ses choix, sa vie aux États-Unis, sa volonté de vivre là-bas. Nier jusqu’à l’évidence, nier la réalité”, avance maître Ardavan Amir-Asiani. Il est vrai que Johnny Hallyday a toujours eu un attachant profond, et revendiqué, à l’Amérique et à sa culture. Résident en Californie depuis des années, il se sentait Américain selon ses proches.

accable

Pourtant, le rocker n’a jamais obtenu la nationalité américaine. C’est l’un des arguments avancés par les avocats de David Hallyday et Laura Smet pour que leur père soit reconnu citoyen français et non américain, et qu’ainsi son testament soit exécuté selon la loi française. Pour l’heure, le tribunal de Nanterre n’a pas su trancher la question. Rendez-vous donc le 28 mai prochain pour une nouvelle audience.

la suite qui accable =====>

Soyez informé sans attendre des nouveaux articles !

Merci pour votre inscription !

Cela n'a pas fonctionné.